Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Les choses de la vie

04

Depuis le 19 mai 2008, date de création de ce blog,  vous êtes 44.619 à l'avoir visité et vous avez vues 123.105 pages.

Il contient aujourd'hui 777 articles et 2.534 commentaires. Ce n'est qu'un tout petit blog sans prétention de Top Ten ou autres distinctions, mais je n’en suis pas moins assez fier. Permettez-moi de vous en remercier car vous qui lisez ces lignes, vous êtes l’une ou l’un de ces visiteurs.

Ces années furent intéressantes. Elles ont permis des rencontres virtuelles émouvantes, sympathiques, avec de nombreux échanges et beaucoup de gentillesse. J’espère avoir réussi à vous faire partager des écrits légers, humoristiques, quelques coups de gueule et quelquefois, des récits plus durs et / ou dramatiques. Avec mes photos (non professionnelles) vous avez peut-être rêvés, découverts de beaux ou de curieux endroits et des scènes de vie d'ailleurs.

Tous ces textes et ces photos m’apportèrent beaucoup de plaisir, sans jamais compter le temps nécessaire à leur réalisation.  Cependant, pour être tout à fait sincère, j’ai quelque peu malmené ma monture durant ces derniers mois en intervenant sur plusieurs projets différents, demandant chacun beaucoup d’énergie.

Durant ce récent mois en Asie, une accumulation de petits problèmes de santé (chacun sans trop de gravité) m’ont fait comprendre que je tirais sans doute, un peu trop sur la corde !  Cette succession d’avertissements m’a incité à réduire immédiatement certaines activités (notamment les longues marches photos) tout en conservant à l’identique, mes visites aux malades.

C’est dans le bus du retour, lors de la dernière visite du séjour à Camillian, que tout devint plus clair subitement… Je ne pense pas que le « Patron d’en haut » y soit pour quelque chose. Néanmoins, Il me devint évident que je devais lever le pied, ce qui s’appelle sans doute devenir raisonnable. 


Oui, mais raisonnable, l’ai-je jamais été un jour ?.....


Vous croyez, vous, qu’un Bélier peut devenir raisonnable ?...


Et si j’essayais, au moins, une fois… Et si l’écrire ici m’obligeait à réaliser ce que je sais si bien conseiller aux autres ?...

Pendant quelques temps, Je  vais  donc  publier  au fur et à mesure des opportunités, des envies, des rencontres, des idées au lieu de l’article quotidien m’obligeant à gérer un planning, des recherches et à respecter le délai coûte que coûte !

Ne soyez donc pas surpris si... prochainement, vous ne recevez pas chaque matin l'avis d'’information d'un nouvel article.

Je vous remercie pour votre compréhension et vous souhaite pleins de bonnes choses en vous renouvelant mes remerciements sincères pour votre fidélité. 

 

A Très Bientôt !


Michel

A Jomtien le 23 avril 2011

 


 

 

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Aujourd'hui

Dimanche 24 avril 2011. Retour en France par le Vol TG 932. Il est 9 h 20 lorsque j'’arrive à l’aéroport Suvarnabhumi Airport après avoir quitté l’hôtel vers 7 h 45 (heure locale, soit 2 h 45 du matin à Paris).

Le décollage était prévu à 12 h 40, mais je prends toujours  une large marge car… l’avion ne m’attendrait pas en cas de problème !... En entrant dans l’immense hall d’enregistrement, un foule incroyable va et vient. Devant les comptoirs de la Thaï, plus de 300 personnes attendaient au fil des serpentins et jusque dans le hall.

Néanmoins, je pris mon mal en patience et j’avançais à petit pas avant d’arriver au départ des « serpentins ». Déjà, dans le hall, quelques farangs voulurent resquiller mais des asiatiques avaient repéré leur manège, et mine de rien, leur ont bloqué le passage jusqu’à ce qu’ils comprennent qu’ils devaient faire, comme tout le monde : la queue

Heureusement, très vite les comptoirs ouvrirent en nombre et l’attente ne dura pas plus d’une heure. Je craignais le pire en arrivant.

Ensuite, le passage de la douane ne dura que 30 minutes. Un dernier contrôle des bagages à main, il fallut enlever ceinture, chaussures, veste pour les déposer dans des grands bacs pour une visualisation au scanner puis notre passage dans un sas qui, pour ma part, n’émit aucun Bip anormal.

C'était le dernier laisser-passer pour le voyage, en empruntant auparavant les couloirs et les nombreuses et belles boutiques ....

 

705

 

707

 

709

 

710

 

711Après cette courte déambulation, je fis halte pour un petit déjeuner dont le tarif correspondait à celui de tous les aéroports, ici 340 bath (environ 8 €uros), mais le service était sympathique et le personnel souriant.

 

Au Revoir la Thaïlande.

Avant d’atteindre la salle C.30, de beaux fauteuils m’invitaient à faire une halte. Bizarre, il n’y a que très peu de monde.

 

718

Très vite je compris pourquoi : Un homme mangeait une espèce de saucisse en sandwich dont l’odeur se situait entre l’andouillette et le poisson pas frais. Cela sentait si fort que je fis comme ceux avant moi sans doute, je quittais rapidement ces fauteuils… (Ce voyage est marqué par la nourriture !)

 

713

       Structure futuriste de l'Aéroport

714

         Et les plantations que nous apercevons ...

716

Enfin arriva l’heure de l’embarquement. Quelques râleurs ne remarquèrent même pas les yeux bizarres que les autres passagers leur jetaient lorsqu’ils dirent très fort que la prochaine fois, il prendrait des numéros de sièges vers 50/60 car ils ne comprenaient pas qu’ayant obtenu la série des 30, ils devaient attendre en dernier pour monter dans l’avion.

Ils n’avaient sans doute jamais vécu un embarquement en pagaille où les premières places ne libéraient pas le passage en rangeant les bagages et l’avion quittait en retard l’aéroport à cause de l’incivilité de quelques imbéciles…

 

719

         Notre avion Boeing 777 en préparation.

720

Une petite fille d’une dizaine d’année trépignait parce qu’elle n’aurait pas de place si elle ne montait pas tout de suite ( !). Ses parents ne lui expliquèrent pas comment cela se passer, ce que je trouvais stupide !

L’avion commença à rouler à 12 h 40 précise. Un quart d’heure plus tard, nous décollions pour 12 heures de vol. Bangkok – Paris où nous sommes arrivés vers 19 h 20 (Heure de Paris - minuit 20 en Thaïlande).

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Citations - Poèsie

Les hommes sont toujours sincères. Ils changent de sincérité, voilà tout. 

Tristan_Bernard_1931.png

Tristan Bernard 


 

 

Avec les femmes, il faudrait que les paroles soient d'autant plus respectueuses que les gestes le deviennent de moins en moins.

Tristan Bernard

 

 

 

 

 

 


 

L'homme n'est pas fait pour travailler. La preuve, c'est que ca le fatigue.

Georges Courteline

 

Georges_Courteline_1900.jpg

 

Cliquer sur chaque photo pour d'autres informations

sur les auteurs.

 

 


Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Surprenant !

Confiture-POTLors de mon dernier voyage, entre l’aéroport de Suvarnabhumi-Bangkok et Jomtien, dans le bus direct, je somnole  assez rapidement. 

Après un certain temps, le bus oscille de droite à gauche et de gauche à droite.  Ce bercement anormal me fait ouvrir les yeux. En effet, il est rare pour un bus d’avoir le roulis. Au bout d’un long moment, cela est terminé, sans doute un problème de macadam !

Curieux, je regarde autour de moi. A ma droite, de l’autre coté de l’allée, le siège un rang devant moi est occupé par un homme* de forte stature. Il mange. Et alors me direz-vous, il n’y a rien d’exceptionnel.

Lisez la suite, vous allez être surpris, comme moi. Ce monsieur tient dans sa main gauche, sur une couverture de revue déchirée et repliée, un pot de confiture et des tranches de mie de pain. Jusque la, cela n’est pas particulièrement extraordinaire. Cela le devient, lorsque, pour manger, il trempe deux doigts de la main droite profondément dans le pot de confiture. Ensuite il étale la confiture, avec ses doigts, sur une tranche de pain de mie qu’il plie en deux, et ingurgite en deux bouchées le pain et la confiture.

Ensuite, nouvelle extraction de confiture, nouvelle tartine et nouvelle ingurgitation.

De ma place, j’aperçois deux gros doigts boudinés et velus plongeant dans le pot et ressortant avec la confiture. A la fin du deuxième  pot, nous avons droit à la séance de léchage des doigts avec claquement de langue adéquats !

Un moment j’ai cessé de regarder. La vision de cette dégustation, des sons gutturaux accompagnés de légers balancements du bus ont bien failli avoir raison de mon estomac !...


C’aurait été la totale pour les passagers !


* Ce monsieur n'était pas thaïlandais.

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Aujourd'hui

Voici des photos de quelques petits métiers, comme il en existe beaucoup en Thaïlande. Je suis toujours admiratif devant leur ingéniosité et leur courage ! 


La marchande de fruits sur la plage est présente chaque jour depuis de nombreuses années. Ce séjour, pour la première fois, un membre de sa famille la remplaçait.

 

0.Vendeuse de fruits plage

Il faut se lever très tôt pour aller au marché, puis préparer ensuite les portions dans les emballages. Ces dernières années, un peu fatiguée, elle téléphonait la veille à son fournisseur qui livrait directement sur la plage ses commandes le matin, pour les ventes de la journée.


Le marchand de gâteaux. Il commence son travail chaque matin  vers 4 h 30 ou 5 heures, travaille d'abord à la préparation, la découpe puis vers 10 h 30 vient à la plage qu'il arpentera à pied tant que ses ventes ne seront pas terminées.

0.Vendeur de gateaux

Il est adorable, respectueux et toujours souriant. La haute saison finie, il repart dans sa famille en Isaan où il travaillera notamment pour semer et récolter du riz. En octobre, il reviendra à Jomtien pour 5 mois environ. Je le connais depuis plusieurs années. C'est un garçon très courageux ! 


Une petite carriole, un presse-fruits, le matin à un endroit, l'après midi à un autre, elle propose du jus d'orange pressé frais :

0.Vendeuse-jus-d-orange.jpg



Toujours en poussant sa carriole, une autre jeune femme, traverse Jomtien le matin proposant ses fruits tenus au frais dans la glace :

0.Vendeuse de fruits à piedDécoupe de l'ananas, puis pose pour un vrai sourire ....

0.Vendeuse de fruits le vrai sourire

 


Comme ce jeune homme.... Ils sont nombreux, à pied ou à moto à sillonner les rues (soi) de Jomtien chaque jour.

0.Vendeur fruits 1024

 


Ce marchand de balais prend une petite pause. Il s'est installé entre plusieurs commerces dans l'espoir de réaliser plusieurs ventes en un passage :

0.Vendeur de balais

 


Ce vendeur de meubles en porte à porte regarde avec envie le vélo de la dame (à moins que ce ne soit la dame qui l'intéresse!...).


0.Et moi....

Photo publiée dans l'article : Les rues de Jomtien.


La photo de ce chauffeur de Tuk-tuk a été prise en 2005 à Chiang Mai.  Il m'a conduit et guidé toute une journée pour visiter  la ville et plusieurs temples.


0.Chauffeur Tuk Tuk 2

 

 

0.Chauffeur de Tuk Tuk Chiang Mai

 

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog