Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Aujourd'hui

Après les gens du marché, voici quelques clichés des produits de la mer, mais pas seulement....

Naklua 04

Naklua 08

Naklua 22

Naklua 28

Naklua 29

Naklua 43

Naklua 52

Ainsi que.....

Naklua 31

Naklua-32.JPG

Naklua 20

Naklua 36

Variété de Riz 

Naklua 42

  N'oublions pas les enfants !

 

 

Naklua-37.JPG

Naklua-38.JPG

Naklua-47.JPG

Naklua-48.JPG

Naklua-44.JPG

Naklua-18.JPG

Petite quincaillerie ambulante.

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Aujourd'hui

Naklua se trouve au nord de Pattaya. Je n'étais pas retourné depuis de nombreuses années. Le changement de cette petite ville (autrefois) est incroyable. Le marché de poissons est cependant resté à taille humaine. Un moment sympathique où des souvenirs  revinrent en mémoire.

Naklua 23

Naklua 26

Naklua 12

Naklua 07

Naklua 09

Naklua 16

Naklua 11

Naklua 21

Naklua 17Naklua 30

Naklua 46

Naklua 49

Naklua 50

Naklua 53

Naklua 62

Merci Patrick pour cette proposition de photos !

Naklua-25.JPG

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Histoire d'un jour

Assez régulièrement, au cours des séjours en Thaïlande, les petits problèmes de santé sont résolus par le Pharmacien. En général, tout rentre dans l’ordre rapidement. Il n’est pas rare que ce professionnel indique de vous rendre chez un médecin s’il a un doute (cela m’est arrivé dans le passé.)

Le système médical est très différent de la France. Les médecins se déplacent rarement à domicile. (Il existe maintenant un SAMU dépendant des hôpitaux privés à Pattaya). Généralement, vous devez vous rendre dans une clinique privée de quartier où un Docteur vous reçoit et vous fournit les médicaments à l’unité dans un sachet plastique sur lequel est inscrit la posologie. En cas de gravité, les hôpitaux privés proposent des prestations complètes (y compris la présence d’un traducteur) : Consultations – Analyses – Radiologie – Scanner… etc.

Mon récent problème n’avait rien d’important puisqu’il revient régulièrement ici comme en France. J’en connais la cause depuis plus de cinquante ans : Mes yeux clairs et sensibles me font souvent souffrir d’une conjonctivite assez pénible. Les yeux coulent en permanence, sont irrités avec une forte démangeaison. Cela peut durer plusieurs jours. Le soleil puissant, la luminosité du ciel et le vent sont en grande partie les points de départ de cet ennui (on peut sans doute rajouter des heures abusives d’écran d’ordinateur -mais chut ne le répétez pas) !

Evidemment, dans ces cas là, il ne faudrait jamais frotter les yeux, mais lorsque ça gratte et ça démange… je n’y tiens plus, et le mal augmente.

La pharmacie est la solution raisonnable et nous en avons plusieurs à proximité de l'hôtel. Habitué de l'une d'entre elle, la responsable n’est pas là ce jour là. Un jeune homme (25-30 ans) écoute mes explications. Il me remet un collyre. Puis il me propose, des comprimés complémentaires. Aurais-je trop parlé ?... Me serais-je mal expliqué ?... A-t-il mal compris ?...

C’est bon pour mon problème me dit-il en me présentant une boite de NORGESIC NORGESIC.PM-copie-1.jpgOrphenadrine citrate Muscle relaxant avec analgésique. Un peu étonné, j’écoute néanmoins ses explications qu’il m’est difficile de comprendre totalement. Son anglais est bien meilleur que le mien. Il me vente les bienfaits de ce médicament, mais attention me dit-il… les heures à respecter, le soir avant de dormir, attention si je sors après avoir pris le médicament et… je perds le fil de ses précisions. N’osant refuser - il parait tellement sur de lui - j’accepte donc. Il ne me donne pas la boite mais une plaquette de 10 comprimés qu’il glisse dans une pochette plastique. Montant : 60 bath pour le collyre + 200 bath pour les comprimés : conseils purement professionnels ou simplement envie de faire du chiffre ?

A l’hôtel, les gouttes me soulagent rapidement.

 

Pour les comprimés, j’ai comme une crainte. Est-ce bien nécessaire ?... Ce sont mes yeux et j’y tiens beaucoup.

Dubitatif, une recherche Internet sur ce produit ne me rassure pas. Effets indésirables : (traduit par l’ordinateur anglais/français)

Vision trouble, la confusion (chez les personnes âgées),  difficultés  - constipation, en urinant, dilatation des pupilles, étourdissements, somnolence, sécheresse de la bouche, évanouissements, hallucinations, maux de tête, urticaire, sensation de tête légère, nausées, palpitations, fréquence cardiaque rapide , maladies de peau, l'estomac et des hémorragies intestinales, vomissements ou faiblesse.

Un relaxant musculaire est une drogue qui affecte la fonction du muscle squelettique et diminue le tonus musculaire. Ils sont souvent utilisés pendant les interventions chirurgicales, en soins intensifs et médecine d'urgence pour provoquer la paralysie. Spasmolytiques, également connu sous le nom "d'action centrale" relaxants musculaires, sont utilisés pour soulager la douleur musculo-squelettiques et des spasmes et de réduire la spasticité dans une variété de troubles neurologiques.

Moralité de l’histoire : A la lecture des effets pouvant subvenir, je n’ai pas pris les comprimés et je demanderai à un professionnel français de me préciser dans quel cas ce médicament peut être pris, une prochaine fois.

Etait-il bien conseillé pour cette irritation des yeux ?

Peut-être OUI – Peut-être NON.

Moi, j’ai préféré la prudence plutôt que l’audace.

 


 

  Pour mémoire :  Lire ou relire :

 

Une prise de sang en Thaïlande

 

Plus de 38

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Les Gens

En vous souhaitant une semaine de sourires et de bonheur !

 

2013.03.04-Plage_bebe_masseur_CP.jpgThaïlande - Janvier 2009    

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Aujourd'hui

Province de PETCHABUN

Une autre vision de la Thaïlande.

A 346 kilomètres de Bangkok, cette province est traversée dans la partie centrale par la rivière Pa Sak.

Terre fertile, Phetchabun a été de tout temps une zone agricole  productive. Le nom même de la province signifierait « Terre de culture et d’aliments ». Phetchabun est également très touristique aujourd’hui. en raison d’un climat agréable (zone montagneuse et forestière) et d’une richesse historique.

Le nom Phetchabun viendrait de « Phuechapura » signifiant beaucoup de cultures, changé en « Phetchabun » signifiant beaucoup de diamants.

Dans cette province est situé le Parc National Phu Hin Rong Kla de 307 km² réunissant attraction touristique, sites historiques, forêts luxuriantes, cascades impressionnantes… Le point culminant du parc est 1.617 mètres d’altitude.

003Phu Hin Rong Kla fut le quartier général stratégique du Parti Communiste de Thaïlande (PCT) entre 1967 et 1982. Le site était devenu un champ de bataille stratégique entre l’Armée royale thaïlandaise et PCT. Le conflit prit fin en 1982 lorsque le gouvernement accorda l’amnistie à tous les étudiants qui avaient rejoint le PCT.

002

004

005

006

008

009

010

 

011

012

017

015

014

021

Il est possible de dormir sur place (en bunlagow ou sous la tente.)

022

024

025

028

030

031

033

034

036

035

037

038

039

041

042

043

044

045

046

  Photos réalisées par SOMSAK.- 21 Décembre 2012.        

049

 

Voir les commentaires

1 2 3 4 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog