Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Histoire d'un jour, #Thaïlande-Les Gens

Thaïlande. Les Gens.

Histoire d'un jour.

Nous sommes en février 2009 et je quitte l’hôtel vers 10 heures pour me diriger vers la plage, qui n’est pas très loin. Comme tous les jours en cette saison, il fait beau.

A peine parcouru quelques centaines de mètres, dés le premier carrefour, après la  statue Hanuman, une voix criarde attire mon attention. Voila quelqu’un qui doit certainement avoir un problème, car la personne ne crie plus, elle hurle.

Bien entendu, ma curiosité l’emporte. Je stoppe ma marche et, comme plusieurs personnes, je me tourne vers l’endroit d’où proviennent ces hurlements.

Devant un bar à hôtesses, dans la rue, se trouvent une fille (environ 25 ans) et un touriste européen  ayant déjà largement dépassé la cinquantaine. Le monsieur est assis sur une mobylette, les pieds à terre pour se maintenir, les deux mains posées sur le guidon. Il est nu tête, sans casque. La jeune femme, toute de blanc vêtue, un short très court avec un tee-shirt ultra collant met en « valeur » une poitrine fort généreuse.

Pour l’instant, elle est généreuse en grossièretés cette dame en colère. Il est impossible de comprendre tout ce qu’elle dit, tant elle hurle (en Anglais) en avalant de rage la plus grande partie des mots. Mais je peux vous certifier qu’elle n’est pas contente du tout. Quel dommage que je n’ai pu réaliser une vraie vidéo, cela aurait été un sacré scoop !... A condition qu’elle ne me surprenne pas, ç’aurait été ma fête aussi.

Mais je m’égare, revenons donc  à ces deux personnages se donnant en spectacle dans la rue.

La jeune femme continue ses engueulades envers le farang (Farang en thaïlandais signifie touriste). Elle crie, elle hurle, elle en bafouille parfois de rage et le ton monte d’un cran à chaque fois qu’elle crie : "GO NOW" (Va maintenant) en montrant la route de Pattaya. Sa voix, peu gracieuse, très roque et forte indique un temps important passé dans les bars et boites de nuit avec une puissante sono obligeant à crier au lieu de parler normalement, ainsi qu’une longue habitude de tabac et d’alcool….

Notre Européen est impassible (Suisse peut-être !). Malgré la main qui s’agite, un doigt inquisiteur, doté d’un ongle fort long et dangereux, qui se rapproche de son visage, monsieur ne cille pas. Elle l’insulte, elle crie, elle hurle : Il ne dit RIEN. Elle répète plusieurs fois : "GO NOW" – Monsieur ne bouge toujours pas. Il semblerait que cet immobilisme énerve un peu plus la demoiselle qui s’agite, s’approche encore un peu plus de notre touriste et (j’en étais certain) ... PAF !.... une forte claque retentit ….

Le farang ne bouge toujours pas et ne pipe mot !

Le monologue continue de plus belle, maintenant la dame en pétard lui mime qu’elle va lui briser les c*** … Là, je vous laisse à votre imagination ! 

- Enfin, Madame, non, pas ici tout de même ! 

Monsieur ne dit toujours rien. La fille recule, s’en va vers un taxi moto qu’elle vient d’appeler, lorsqu’elle se retourne d’un bond, s’avance d’un pas autoritaire et lui flanque une paire de claques encore plus retentissantes que la gifle de tout à l’heure, accompagné d’un impératif : "GO NOW" !

Et bien, la journée commence bien pour le monsieur qui ne dit toujours rien, assis sur sa mobylette, pieds écartés posés sur le sol.

Enfin, lentement, très lentement, il démarre sa moto, passe une vitesse et lentement s’engage dans la circulation en direction de Pattaya.

La femme en colère s’assied en amazone sur le taxi moto et lui fait signe de suivre la même route.

Ils disparaissent de notre vue.

C’était une scène de vie magistrale, comme les claques.

Bon, moi, j'y vais maintenant... à la plage ! 

Michel

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog