Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Camillian

Janvier 2007 - Vers 7 h 15, je sors, parfois difficilement, du lit et prends aussitôt un petit déjeuner et une douche. Le temps d’écouter quelques infos sur TV5 Monde, je quitte l’hôtel vers 8 h 20 /   8 h 30.


Un taxi moto me conduit vers la station de bus pour Rayong
(Bus Bangkok > Rayong). Je ne prends plus les bus intermédiaires qui « arrangent » les prix à la tête du client et il faut sans cesse négocier, ce qui m’énerve…. Dés le matin, ce n’est pas bon pour le moral !

 

Le bus stoppe très souvent, en fonction de la demande et les 50 kilomètres environ sont parcourus entre   1 h ¼ et 1 h ½.  Mais si le bus est bondé, cela peut-être beaucoup plus long.

 

En général, si je prends un bus vers 8 h 45, j’arrive à CAMILLIAN vers    10 h 15. Très souvent, je suis chargé de sacs dans lesquels j’apporte des « commandes » = Fruits – gâteaux – lait – vitamines etc… qui sont autant de cadeaux pour ceux qui n’ont rien (même pas la santé).

 

Camillian Entree MB

Je fais stopper – comme les Thaïlandais -  le bus juste devant la porte de la mission et dés l’entrée dans la cour, j’ai droit au « SAWADEE  MITCHEL » les deux mains jointes devant le visage en inclinant la tête. Bien entendu, je réponds avec un grand sourire.

 

CSC vue de la route 

Très rapidement, commence la distribution des « commandes », et, lorsque je vois un visage triste ou envieux, je m’empresse de demander s’il veut un coca-cola, ou une autre boisson … et je fais le va et vient entre la « procure/cantine » et les malades.

En même temps, je m’arrête plus particulièrement auprès des uns et des autres, à l’un une main sur l’épaule, à l’autre, une accolade, à un autre encore une caresse sur la nuque et la joue.
Prendre une main malade dans les miennes, regarder dans les yeux avec un grand sourire, c’est fort peu de chose, et pourtant, pour certains ce sont les seuls signes affectueux venant de l’extérieur par une personne « non malade » !

 

Au fil des jours, je constate aussi quelques changements dans l’état de certains et selon les cas, je leur dis : « OUANI  MAÏ SABAÏ »  voulant dire (aujourd’hui, cela ne va pas bien) ou au contraire « OUANI  SABAÏ » (aujourd’hui cela va bien)… tout en accentuant un peu la pression de l’accolade en signe de partage de leurs difficultés.


Vers 11 heures, repas des malades, j’interviens parfois selon les besoins : aider un aveugle à se diriger, pousser un fauteuil roulant, porter un plat ….

Le repas est servi, pour ceux qui peuvent se déplacer sous un grand préau. Pour les autres, ils sont servis sur place, et en salle de soins palliatifs il est nécessaire de leur donner à manger.

 

Vers 12 heures, repas des responsables, des infirmiers, des soignants et bénévoles dans une salle avec les enfants. Les enfants sont tous présents les jours sans classe (une cinquantaine actuellement). Les jours de classe, il n’y a que les plus petits, non scolarisés, et les plus malades. Le repas est typiquement Thaï.
 

Pour ma part, on me sert souvent des spaghettis car les plats thaïlandais sont trop épicés. Après cela, des fruits variés. Tout ceci servi uniquement avec de l’eau.

Exceptionnellement, le 1er janvier, nous avons eu droit à un verre de vin blanc italien avec de la brioche.


Ensuite chacun regagne ses diverses occupations, et moi je retourne auprès des malades.


L’heure de départ est souvent variable. En effet, parfois il fait trop chaud et les malades se reposent. Dans ce cas, je pars vers 14 h 30. D’autre fois, je reste jusqu’à 15 h 30 ou 16 heures.
 

Au bord de la route, en face de la Mission, j’attends le passage d’un bus et je l’arrête avec un geste de bras. Il y a environ un bus toute les demi heures, le temps d’attente est variable entre quelques minutes et une demi heure… trajet en bus : environ 1 h 30 puis taxi moto et j’arrive à l’hôtel entre 16 et 18 heures.
 

Voici, deux jours par semaine, le lundi et le jeudi, mes occupations en Thaïlande.

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog