Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Histoire d'un jour

L’autre jour, arrivé trop tôt à Belle Epine, un centre commercial proche de mon domicile, je fais un tour dans une grande surface en attendant l’ouverture des magasins. C’était un matin, vers 9 heures 30.

 

J’effectue quelques achats et me dirige vers les caisses. Aïe, déjà un monde fou attend son tour en poussant des chariots qui débordent. Je suis étonné car ce magasin n’est ouvert que depuis trente minutes. Il a fallu que ces personnes connaissent bien les rayons pour remplir aussi vite leur caddie et (ou) soient super organisées !

 

Avec mes trois articles, je fais "traîne misère" !...
Malgré l’attente, je prends mon mal en patience et j’observe autour de moi. Rien qui ne vaille la peine d’écrire un sujet pour le blog…. tant pis pour moi !

 

La file dans laquelle je suis, n’avance pas vraiment vite.  On peut même dire que nous sommes à la même place depuis un moment.

 

Comme la dame devant moi s’énerve un peu, je me décale légèrement pour visualiser la caisse.  J’observe et … surprise !!!!!

 

Une dame d’une quarantaine d’années n’a pas l’air de s’en sortir pour payer ses achats qui ne sont pas très nombreux, juste un fond de chariot, peut-être une vingtaine de produits.

 

Je ne vois pas bien le visage de l’acheteuse, car elle penche la tête et une grande frange recouvre ses yeux. Je suis intrigué par son attitude et sa posture. Mon regard se dirige alors vers la caissière qui empile des petites pièces – par dizaine j'imagine – afin de faciliter le comptage…


Et, je comprends …..

 

La cliente paye ses achats avec des pièces de monnaie de cinq, dix, vingt centimes d’€uros.


En fait, elle est très gênée et sa position – sa frange – cache son visage des clients en attente dans la file de la caisse. La caissière est parfaitement aimable et ne montre aucun signe d’agacement.


Par contre dans la file, on commence à râler, et je ne peux m’empêcher de dire avec amabilité et sans agressivité que cette dame – à la caisse – n’a peut-être pas eu d’autre moyen pour acheter de la nourriture que de racler les fonds de tiroir ou de casser la tirelire de ses enfants …

 

Crise ?
Début de la misère ?
Fin de mois difficile ?

Je suis reparti perplexe en repensant à cette femme !

Commenter cet article

cabanas 04/04/2009 22:59

TU vois,Mimi il y a différentes hypothèses!

Michel 05/04/2009 10:32


Je vois.. François. Je vois ...
C'est sympa que chacun participe !
N'hésitez donc pas pour écrire un commentaire ...
MERCI à Tous.   Michel 


Ambix 04/04/2009 14:52

ou encore, c'es une commerçante comme moi, qui entasse les centimes et a la flemme de les mettre en rouleau pour les poser à la banque  surtout que la dite banque n'a jamais de paquetages disponibles pour les centimesun jour, yen a marre et l'on décide de débarrasser le tiroir caisse qui en est submergé bon, c'est sûr que lorsque les billets se font rares, raison de plus de se rabattre sur la petite monnaie pour payer les hypersun genre de vengeance aussi des petits sur les gros

Michel 04/04/2009 22:33


J'avoue que je n'avais pas pensé à cette hypothèse .... 
Merci pour votre commentaire et pour m'avoir lu. 
Bien à vous,
Michel

 


Articles récents

Hébergé par Overblog