Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Çà m'énerve !

C’était, il me semble, autrefois un slogan publicitaire  de la SNCF. Je vais donc vous conter mon voyage entre Paris Gare Saint Lazare et DIEPPE, la semaine dernière.

   

ACTE I - Le train à destination du Havre, correspondance à Rouen pour Dieppe, est annoncé, je m’installe donc tranquillement.

   

Quelques instants plus tard, un monsieur, d’environ 35/40 ans, me montre d’un geste la place libre à mes côtés, ce que je traduis par « puis-je m’asseoir » et je lui réponds également par un geste signifiant « je vous en prie » !... (Histoire sans parole)

 

Je déplie mon journal. Mon voisin se penche vers moi et me demande (en anglais) si c’est un journal français. Je lui réponds (Yes), ce qui n’est pas très compliqué !

 

Aussitôt, il me demande si je parle anglais.

-        Un petit peu, et je rajoute, machinalement,  – toujours en anglais -  d’où venez vous ?

-        De Londres, mais vous parlez bien l’anglais.

-        Non, non, très peu et très mal.

Et bien voilà, la discussion est engagée ! Il continue :

 

-        Je vais à Vernon

-        Ce n’est pas très loin, et c’est une belle région !

-        Est-ce que c’est difficile de faire du « business » en France

-        Ce n’est pas très facile actuellement, comme partout, je pense.

-        J’ai pas mal d’argent.

 

Je suis un peu surpris par la tournure de nos échanges, et comme ce monsieur est noir et me dit venir de Londres, je lui demande quelle est sa nationalité ?

-        Je suis anglais.

-        Alors lui dis-je, vous devez pouvoir assez facilement faire des affaires en France puisque nous sommes en Europe !

-        Mais je ne parle pas français.

-        Il faut apprendre, c’est plus pratique pour les affaires ici.

-        Non, c’est difficile pour moi, mais j’ai beaucoup d’argent et j’aime la France, j’aimerais faire des affaires ici…

 

.... ( !!!) Je deviens perplexe… une petite sirène d’alarme retentit dans ma tête !  Cette conversation est, pour le moins, bizarre ! ….. Il continue néanmoins et me demande si je travaille.

-        Non, j’ai commencé à travailler à l’âge de 17 ans, et maintenant je ne travaille plus. (je ne sais pas comment lui dire retraité en anglais)

-        Mais vous paraissez jeune ! (flatteur maintenant !!!)

-        J’ai 61 ans.

-        Oh non ! je ne peux pas le croire, je pense que vous avez 50 ans (violon encore !)

-        C’est gentil, merci, mais j’ai 61 ans !

-        Mais vous pourriez travailler encore ?

-        Oui sans doute, les lois aujourd’hui, le permettent, mais j’ai travaillé très longtemps et je n’ai plus envie.

-        C’est dommage, parce que j’aurais bien aimé…….. (mêmes explications : argent, envie, affaires….)

Pour chaque phrase, je répète, « désolé je ne comprends pas ». Très patient, il recommence, plus lentement, avec des mots plus faciles que je ne veux pas comprendre….. Cela commence à m’agacer !

 

En montrant un certain désintéressement, je reprends mon journal…

 

Il se passe de longues minutes où je n’arrive pas à me concentrer, lorsque mon voisin se penche vers moi et me dit, montrant du doigt le fond du wagon :

 

-        Toilette, là-bas, fond (parfaitement prononcé en français !  Le désordre des mots est certainement calculé)

-        Oui

 

Il s’en va. Je le suis du regard……

 

Il n’est jamais revenu !

 

A mon avis, le voila parti à la recherche d’un autre « pigeon », car je ne peux m’empêcher de penser que tout cela n’est pas très clair ! 

 

Histoire sans FIN


 

ACTE II -  Une femme d’origine asiatique, malgré les informations d’utiliser les téléphones sur les plateformes adaptées, sort son mobile et commence une longue conversation.

 

Au fur et à mesure que les passagers montrent leur agacement, elle parle de plus en plus fort. Puis, elle parle en chinois. Et le chinois est une langue plutôt saccadée et forte.

 

Maintenant on ne comprend plus rien, mais c’est toujours (et peut-être encore plus) agaçant.

 

Enfin, le contrôleur passe…. Stoppe à sa hauteur…. Il lui montre le pictogramme du téléphone qui dort !!!

 

Prestige de l’uniforme, de la casquette, je ne sais, mais - ENFIN – elle ferme son mobile avec un peu de mauvaise humeur.

Dorénavant, lorsque je prendrai le train je m’habillerai en costume gris avec une casquette 
!


 

ACTE III -  Une autre femme, située juste derrière la précédente, a somnolé depuis Paris, les yeux cachés sous un chapeau.

 

Peut-être le fait de ne plus entendre de bruit l’a réveillé.

Je la regarde, lorsque je la vois sortir – avec effroi – son portable…. Ah Non !....

 

Et bien oui. Mais elle ne téléphone pas, NON elle règle ses sonneries. Je vous assure : c’est encore pire !

 

Un moment plus tard, je n’y tiens plus. Je me prépare à me lever et lui dire que je jette son téléphone par la fenêtre si elle continue.

 

La main sur l’accoudoir, je ne suis pas encore debout, lorsqu’elle range son téléphone dans son sac, m’évitant ainsi d’avoir une sévère prise de tête avec elle.



 

ACTE IV -  Lors d’un arrêt, montent trois dames âgées.

Elles s’installent aux 4 places situées face à face. C’est convivial pour voyager à plusieurs.

 

Ces mamies sont certainement un peu dures d’oreilles car elles crient plus qu’elles ne parlent. Tout le wagon peut participer à leurs échanges. Je ne vous décris pas la teneur des propos, mais sachez que Lucienne, leur voisine, en a pris pour son grade. Elle est habillée pour l’hiver et vous aurez compris que le voisinage entre elles ne doit pas être particulièrement cordial.

 

Heureusement, il ne restait plus beaucoup de chemin pour changer de train.

 

Entre Rouen et Dieppe, le voyage fut calme. Je regardais défiler les villes de cette région où j’ai travaillé pendant vingt ans.



 

ACTE V -  Retour vers Paris. Nous quittons Dieppe dans un magnifique train financé par le Conseil régional de Haute Normandie.

 

Nous roulons depuis peu lorsque deux dames s’interpellent de part et d’autre du wagon. Elles se racontent leur soucis de santé, leurs diverses opérations, leurs enfants….

 

Elles « notent » la qualité des soins, du personnel et des médecins de l’hôpital de Dieppe puis celui de Rouen, et même à Lille car l’une a subi une intervention dans le Nord.

 

Elle va d’ailleurs y retourner, mais avant, il faut qu’elle perde beaucoup de poids.

 

Devant l’immensité des problèmes qui les accablent, l’une et l’autre, personne ne dit rien (et moi non plus).

Nous restons "bouche bée" devant tous ces détails et tant de malheurs partagés !


 

ACTE VI -   Enfin, plus drôle, une fois ces dames de l’acte V descendues, nous retrouvons un peu de calme.

 

Quoique…. Deux adolescents, un garçon et une fille (environ 16 ans) ne se rendent pas compte qu’auparavant, on ne les entendait pas et …que l’on ne prêtait pas l’oreille aux soucis amoureux du jeune homme, confiant à cette amie, ses déboires sentimentaux  ….. La pauvre essaye, du mieux qu’elle le peut, de lui expliquer le « fonctionnement » des filles de son âge en pareille circonstance !

 

Charmant, naïf et frais.

 

 

Conclusion :  

 

Pourquoi pas un sponsoring entre la SNCF et  QUIES.


En effet, pour vous faire aimer le train, voyagez tranquille grâce aux boules QUIES ………. que la SNCF aura plaisir à vous ouvrir avec votre prochain billet  !

 

__________________________________________________________________________

C’était de l’humour, bien sur,  avec un peu de mauvaise humeur tout de même !
 

Commenter cet article

Eglantine 14/09/2009 08:42

humour et H U M EEEEEEEEEEEEUR que nous partageons ! dans l' espace clos du train il est plus qu'exapérant de subir toutes ces conversations et le téléphone, comme si les gens étaient sur une ile deserte...je fais quelques fois le trajet sud-paris et j'ai souvent du mal a me contenir !

Michel 14/09/2009 13:19


Et oui, dur dur ... mais cette observation me rappelle un voyage et une observation... que je vais noter sur le blog demain (ce soir / suis un peu débordé).


Articles récents

Hébergé par Overblog