Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Les choses de la vie

RapidoUn café, bar-tabac et ses jeux habituels, tickets à gratter, tiercé… etc. Il est 9 h 30. Je bois un café en parcourant la presse. A la table à côté de moi, s’assoient, une dame d’environ 40/45 ans et son fils d’environ 18/20 ans.


Ils s’installent en orientant leurs chaises pour faire face à la télévision qui affiche les résultats du jeu Rapido. 


Maman sort plusieurs jeux qu’elle coche à vive allure.

- Vite, vite, je le sens, le prochain c’est bon ! Dit-elle.

 

Le fils ne sait pas comment on joue. Maman lui explique. Elle est de plus en plus excitée. Fiston apprend vite, il coche également son bulletin et porte au comptoir les tickets juste à temps pour le tirage. Résultats : 15… je l’ai – 12 … je l’ai – 8… je l’ai pas… et ainsi de suite....

Quelques minutes encore, résultats : Perdu !

 

On recommence encore. Les tickets sont déposés pour le jeu suivant. Maman interpelle son fils, d’une voix forte et tonitruante :

- Tu me rapportes  deux grattages, les zodiaques.

 

Tickets Rapido, jeu de grattages, l’opération se renouvelle plusieurs fois à une allure folle.

- Il faut pas arrêter, tu comprends, sinon on va casser la chance, précise maman.

 

Le fils, apparemment moins toqué de jeu, demande à sa mère d’arrêter. Elle ne veut, ne peut stopper là. Pensez, elle sait qu’elle va gagner à la prochaine, c’est sur « elle le sent ». Il insiste encore :

 - Maman, ça suffit maintenant, ça fait beaucoup d’argent.

 

Elle jouera une dernière fois encore. Promis juré, bon enfin encore une toute dernière, je suis certaine cette fois, c’est tout bon. Hélas, ce n’est pas son jour, car le tout bon est tout mauvais.

 

Avec les deux paquets de cigarettes qu’elle achète, ce sera donc plus de 30 euros qui seront passés, en moins de trente minutes, de son portemonnaie à la caisse du café, dont une bonne commission pour les caisses de l’état.  Il est vrai que les caisses de l’Etat en ont bien besoin.

 

Personnellement, j'ai beaucoup de mal à comprendre cet acharnement au jeu. Je comprends d’autant moins que maman et son fiston ne roulait pas carrosse, ou ils le cachaient bien !

 

 


Commenter cet article

Jean-Marc 14/04/2010 10:03



Comme tu as bien choisi (une fois de plus!) l'accompagnement musical!


Cette addiction est révélatrice des périodes de crise, pour ne pas dire de crise de civilisation. "Panem et circenses" réclamaient les Romains de naguère (Du pain et des jeux), que l'on pourrait
aussi traduire aujourd'hui par "RMI et Grattage". Les plus à plaindre sont ces pauvres gens qui y croient et sont inéluctablement toujours déçus!



Michel 14/04/2010 22:56



Merci pour ce commentaire. Et maintenant, on va pouvoir jouer par Internet !


Les fins de mois commenceront bien tôt pour certaines familles.


Des problèmes encore plus graves avec les banques... etc.


Des situations personnelles catastrophiques.


Quelle tristesse !



Violette dame mauve 29/03/2010 06:45



Un engrenage très dangereux que je n'ai pas vraiment envie de voir dégrader... mes finances...
Un très bon article
Cordialement
Violette



Michel 29/03/2010 10:12


Exactement mes principes !
Merci pour ce commentaire Violette
Bonne journée.
Michel


JPSIAM 29/03/2010 05:51



Le jeu est une maladie, une addiction et les joueurs ne peuvent plus s’en passer. Il suffit de regarder en Thailande ! On joue même pendant
les trois de prière d’un décès. Jean-Pierre



Michel 29/03/2010 10:15


Comme tu as raison!. En France cette maladie fait le bonheur de l'Etat et de ses caisses.
Combien de millions (milliards ?) d'€uros rejoignent chaque années le Trésor Public ?...
En Thaïlande, c'est également un sacré problème.
Bonne journée et encore une fois Merci pour ta fidélité
Michel


Articles récents

Hébergé par Overblog