Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Çà m'énerve !

Vous souvenez-vous de ces paysans désemparés devant l’abattage de  leur troupeau de vache ?.... Vous souvenez-vous de ces images de vaches ne pouvant plus avancer et chutant sur leurs pattes arrières ?....

Il semblerait que tout aille parfaitement bien maintenant. Tellement bien qu’il serait envisagé de réintroduire la farine animale en France.

Des spécialistes assurent que ce n’est plus dangereux… D’ailleurs, ils sont tellement sur d’eux qu’ils vont commencer par donner ces farines aux poissons. Ensuite, si tout va bien, on servira les porcs et les volailles mais pas  les vaches….Puisqu'on vous le  dit… il faut le croire !

L'article du Monde / 16 juillet 2010 commençait ainsi : « L'Europe en a pratiquement fini avec la maladie de la vache folle qui l'a traumatisée pendant des années et a changé durablement les comportements, a estimé vendredi 16 juillet la Commission européenne en proposant de mettre fin à des mesures phares comme l'abattage des troupeaux » ….

Le mot  pratiquement  me gène un peu voyez-vous !

Personnellement, j’aimerais bien en savoir un peu plus, avant de vous faire confiance les yeux fermés !  

A moins que je ne sois bête à manger du foin, auquel cas, je retourne  dans les pâturages d’Auvergne....

 

Crise de la Vache folle - Informations Wikipédia.

 


Lire aussi :

 

Retour des farines animales : une folle perspective ?

 

 


Pour mémoire, plus de 200 personnes ont été atteintes par la maladie de Creutzfeldt-Jakob en Europe.  Voir l'article de France-Soir


Commenter cet article

Florian 17/06/2011 08:18



Saut Michel,


J'avais vu l'info, et je viens de lire l'article que tu as mis en lien. Je crois qu'on vient de passer un cap dans le développement de l'ignominie. Je ne trouve pas les mots pour exprimer mon ..
ma .... je sais pas comment dire. Pourquoi inventer Rosita ? Les Argentins seraient en manque d'Argentines pour nourrir leurs bébés ? Je comprends pas l'intérêt scientifique. Quoi qu'il en soit,
si le lait de Rosita devait se retrouver sur le marché, il est clair que nous ( à la maison ) ne consommerions plus que le lait de Marguerite, tant ma confiance dans l'industrie agro-alimentaire
est limitée. Ca me fait penser à des expériences ( certes sur des sujets humains ) militaro-scientifiques menée en Allemagne un peu avant le milieu du siècle dernier ... Je crois que c'est ça...
c'est le même sentiment que m'inspire cette histoire de super-vache ... C'est pour moi, quelque chose d'immoral au plus haut point. On touche à l'humain ... Comment faire boire aux bébés du lait
fabriqué ??? je sais pas ... On est arrivé dans le haut-niveau du n'importe quoi.


bonne journée, bye



Michel 19/06/2011 08:01



Hélas, l'homme, de tout temps a été un apprenti sorcier ! C'est effrayant.


Bonne journée Florian



Florian 15/06/2011 09:37



Bonjour !


C'est quand même une "vachement" bonne invention, les farines animales ! Les animaux, qui sont élevés pour nous, pour que nous les consommions, éliminent eux-mêmes leurs défunts ! quel exemple de
recyclage ! ça fonctionne en circuit fermé. Les femelles produisent des petits qui la mangeront, leur mère ! Heureusement que ces pauvres bêtes ne sont pas douées d'intelligence, ils pourraient
se rebiffer ... comme des humains ! Et mettre en péril les intérêts de l'industrie agro-alimentaire ( j'aime pas ce mot, j'ai du mal à mettre ensemble "industrie" et "alimentaire" ). Bah tiens
... je saute du coq à l'âne, mais juste pour vous faire partager mon expérience du monde industriel ( c'était pas de la bouffe, mais j'ai de bonnes raisons de penser, qu'une industrie reste une
industrie ), je n'ose même pas imaginer toutes les saloperie qu'on ingurgite ... Je pense à par, exemple, une panne mécanique. Que deviennent les produits souillés, involontairement, à l'insu
même de tous, par d'éventuels résidus d'huile mécanique, le limaille et autres ?? Parce que faut pas rêver, les organismes de contrôles préviennent de leur visite ( pour les certifications ISO,
notamment ), et je vous assure que dans ce cas-là, on se croirait à l'armée, juste avant la revue de casernement du capitaine, une veille de permission ! On cache tout ce qui ne doit pas être vu,
et on évite certaines parties des bâtiments, qui pourraient faire l'objet de réserves, ou même de refus de reconduction, ou d'attribution du label ... Enfin, bon, pour en revenir à nos moutons (
clonés ), tout ça pour dire que tout est pouri et fait pour amasser le plus de dividendes possible ! ( c'est pas un scoop, mais vu de l'intérieur, c'est encore plus immoral, que ce qui transpire
vers l'extérieur ).


Conclusion : Quand on aura complètement pourri notre filière alimentaire parce que les animaux seront devenus des espèces inconsommables, du fait de leurs mutations dûes à la consommations de
leurs aïeuls, on conmmencera à manger nos propres défunts ... Je ne crois pas aux pilules alimentaires, qui d'ailleurs, existent déjà. Par contre, le jour une une boîte de pub sera assez
sournoise pour trouver les mot qui nous convaincront que nos morts, sont une source inestimable d'élément indispensables à notre nutrition, vous allez voir que les pompes funèbres troqueront
leurs beaux costards contre des tabliers de boucher !!


Bye.



Michel 17/06/2011 04:20



Ton commentaire est on ne peut plus vrai aujourd'hui où l'on parle de 7 (ou 8) enfants intoxiqués avec de la viande hachée dans le nord de la France.


As-tu lu cette vache à laquelle par un subtil traitement de l'ADN, on lui fait fournir du lait avec les mêmes "qualités" que le lait maternel (voir article)


Tout cela me laisse bien perplexe !....


Bonne journée Florian.



Eglantine 13/06/2011 18:14



comment veux tu qu'on oublie la vache folle !à l'époque c'était comme pour DSK aujour'hui ! oups ! j'ai dit le mot
interdit mais c'était matin midi et soir ...et le reste du temps! quand les journalistes trouvent un os il n'y a pas
de temps mort !


bonne soirée


et grosse bises



Michel 13/06/2011 22:58



Tu as parfaitement raison Eglantine !  Et pendant ce temps là, les choses sérieuses sont remisées aux oubliettes.


Bonne soirée également - Bises



mauricette 13/06/2011 18:05



c'est fou cette vie , on ne sais plus quoi mangé, je pense aussi qu'on finira par manger des pillules .Amicalement   mauricette



Michel 13/06/2011 22:56



Pas trop vite j'espère,mais .......... ???


Bien à vous,


Michel



L@urence 10/06/2011 22:39



c'est une vraie folie l'agro alimentaire


meme le bio est contaminé


on ne peut plus faire confiance en rien, et cependant faut pas non plus trop paniquer ....


mais que manger ?


je vais me mettre à brouter l'herbe de mon gazon !



Michel 11/06/2011 00:29



Bof !  Je crois qu'il vaut mieux être un peu FOU et ne pas trop penser.... Il y aura bien un industriel pour inventer des pillules de remplacement : une pillule
"petit-déjeuner" au café noir + une pillule repas de midi + la pillule potage du soir .... +++


En tout cas, je ne mangerai pas de farine animale !


Bon week-end L@urence



TititeParisienne 10/06/2011 16:32



Bonsoir Michel ; La vache folle, le poisson contaminé, les légumes aux bactéries, bon je ne mange pas de porc, les volailles c'est pas très sûr, alors on mange quoi Michel ? Hein ? Le monde va
mal, très mal ... Je te souhaite une bonne soirée, gros bisous, Véronique.






Michel 11/06/2011 00:24



Bonne question Véronique ... Mais je n'ai pas la réponse ce soir !


Merci pour ta visite


Michel



natacha 10/06/2011 09:36



bonjour Michel, Dommage pour les éleveurs, les agriculteurs ... sont-ils eux aussi une "espèce en voie de disparition" je parle bien sûr de ceux qui prennent soin de leur  bétail dans nos
beaux pâturages. La nostalgie risque de nous contaminer : que sont devenus ces mini jardins familiaux de notre enfance avec potager, poules qui picorent en liberté et ces lapins derrière leur
clapier. C'était une fête que d'aller chez un oncle, une tante qui possédaient un petit lopin de terre bien entretenu et là quel régal de manger un bon gros poulet "fermier". Nous étions loin
d'imaginer tous ces produits "transformés. Le sourire de la "Vache qui rit" dont parle Jean-Marc à sa façon me réconforte. Syympa ce clin d'oeil ! Si elle nous transporte à notre image de petite
fille en jupette et vous en culottes courtes, elle est toujours là, fidèle, malgré ses 90 ans et même pas une ride ! Alors cette vache folle me plait beaucoup !! Belle journée à vous  
         



Michel 11/06/2011 00:21



Bonjour Natacha,


La vie était rude autrefois, mais finalement nous vivions au rythme des productions en fonction des saisons. Aujourd'hui, tout va de travers. Certains gaspilent à outrance, d'autres n'ont rien
dans leur assiette.


En ce qui concerne les farines animales, je ne peux m'empêcher de penser qu'il y a derrière ces décisions des lobystes affairistes au service de puissances industrielles. Peut-être même que les
agriculteurs n'ont pas leur mot à dire. Les consommateurs - eux - seront priés de consommer (ce qui est assez naturel !)....et de prendre pour argent comptant les certitudes des vendeurs
!


Bonne journée également.



Jean-Marc 10/06/2011 08:36



Mais voyons, ce conseil national de l'alimentation, cette commission de Bruxelles, qui parlent de tout sans rien connaître, savent au moins pour qui ils roulent: pas pour les pauvres
consommateurs-payeurs qu'il sont censés protéger, mais bien pour les géants de l'agro-alimentaire qui rémunèrent si bien leurs avis!


Enfin, soyons tranquilles, si on survit au poisson, si on survit à la volaille (on l'a vaccinée contre la grippe!), si on survit au porc, si on survit au concombre, on arrivera tout de même bien
à crever avec le boeuf! Après tout, il faut bien mourir de quelque chose pour que pendant ce temps-là on puisse se dire que "la vache de vie rit"!



Michel 11/06/2011 00:10



Je me demande  si les esprits de ces gens qui décident sont parfaitement sain 


Quoiqu'il en soit, on ne peut rien faire alors autant prendre son mal en patience, puisque, aussi bien, une chose est vachement certaine / c'est que nous devons mourir un jour ...


 



jp 10/06/2011 06:39




Résumons nous :
Plus de bœuf
Plus de poisson d’élevage
Plus de poisson sauvage (il n’y en à plus)
Plus de porc
Plus de Volaille
Plus de concombre
Plus de salade
Plus de tomates
Plus de soja
Plus de hamburger "Couic"
Ni de Buffalo Gril
Tu as raison, Reste le foin, mais on est en pénurie…




Michel 11/06/2011 00:00



Oh là là !... j'ai l'impression que je deviens  F O U



Articles récents

Hébergé par Overblog