Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Les Gens

Les Farangs sont assez nombreux à aimer la Boxe thaï. Pour les thaïlandais, il s’agit pratiquement d’un sport national. 


 

 

Je ne suis pas un "fan" de boxe, je trouve cela trop violent !  Evidemment, je ne me permettrai pas de militer contre la boxe thaï, car je ne suis ici qu’un invité ! pas plus que je ne milite contre la boxe en France …

 

J'écris aujourd'hui cet article car il se trouve que j'ai récemment croisé un garçon, ayant pratiqué durant de nombreuses années la Boxe Thaï (comme un grand nombre de thaïlandais peu fortunés) dont le destin est passé dans la zone sombre de la vie.

 


L'autre jour, en levant un instant les yeux de mon livre, mon attention se porte sur ce garçon, que nous connaissons depuis des années à Jomtien. Il arrive face à moi, sur la plage, mais il a de grandes difficultés à marcher aujourd’hui.


Voici plusieurs mois, il fût victime d’un accident cérébral.(*)  Dans un premier temps, il ne pouvait pratiquement pas marcher. La jambe et le bras gauche étaient  déconnectés des ordres de son cerveau. Avec beaucoup de courage, il continua d’arpenter difficilement la plage et se créa ainsi crée sa propre rééducation. IIl parvint, jour après jour à marcher quoique trainant sa jambe, le bras pendant. Depuis quelque temps, il portait un sac de massage sur le dos, mais est-il vraiment capable de masser ?..


De loin, je l’aperçois. Il est facile de constater que ce matin, la jambe obéit moins bien. Le pied n’avance pas et se tord dans le sable. Pour corriger ce manque, il se déhanche fortement sur la droite, et tourne son corps. La jambe est ainsi lancée en avant mais l’appui sur le pied n’est pas stable. A quelques pas de moi, je l’ai vu s'accrocher rapidement, avec sa main droite, à un pied de parasol pour ne pas tomber.


Il continue néanmoins son parcours à la rencontre d’éventuels clients à masser. De toute façon, peut-il faire autrement ?   Il mange tous les jours, comme nous, il lui faut bien trouver du travail pour avoir de l’argent.  Comment survivre lorsque l'on n’a aucune assurance sociale...

 


De ma chaise longue, je suis mal à l’aise devant cette situation. Son accident cérébral est ou n’est pas une conséquence de la Boxe thaï. Il est cependant vraisemblable que les coups répétés durant toutes ces années, n’ont rien arrangé, non plus !...


L’image de ce garçon s’est « imprimé » dans ma mémoire, elle me poursuivait à mon retour à l’hôtel.

Avons-nous seulement conscience, nous, qui nous plaignons souvent de cette Sécu qui nous rembourse moins qu'auparavant, de la chance que nous avons qu'elle existe encore ?...

Avons-nous parfois imaginer ce que serait notre vie, comme ce garçon que je cite ici, si cette Sécu n'existait pas ?...


15 novembre 2010.

 


Vous ne connaissez pas la boxe thaïlandaise : 

Ouvrez la vidéo ci-dessous /

 

**
(*) Je crois qu'une collecte a été effectuée à la plage lors de son "accident",
mais une fois cet argent dépensé, comment vivre ?.
 

Commenter cet article

Eau... vergne 19/11/2010 20:43



Bonsoir Michel. Je me souviens avoir eu l'occasion d'assister à des combats de box Thai, à Bangkok et j'en conserve le souvenir d'un sport particulièrement violent. Sport qui, là-bas, frise
le fanatisme, du moins, il m'avait semblé. Bien amicalement.Guy.


 



Jean-Marc 19/11/2010 10:08



Bien sûr qu'il faut mettre tout en oeuvre, chacun à son niveau, pour préserver les acquis de nos aînés!


Quel scandale que des êtres humains, comme ces boxeurs, soient obligés de compromettre leur intégrité physique, leur vie pour percevoir (pendant combien de temps?) des miettes des "profits
indécents" dont parle jp. Que fait-on de la dignité humaine?


Quand je pense que dans le nord, les combats de coqs sont (heureusement) interdits... au nom de la dignité aviaire?


Mieux vaut en rire... pour ne pas pleurer!



Michel 19/11/2010 11:58



Malheureusement, dans combien de pays,  l'Humain est  une marchandise comme une autre.... qu'on ne recycle pas !...


Qu'est-ce qu'elle fait BB ?...


Merci encore Jean-Marc, vos réponses à tous, m'assurent que je me pose les bonnes questions et que je ne suis pas (encore)  Illuminé !!! Pour cela, on attendra Noël 


 


 



Eglantine 18/11/2010 11:18



coucou !


mais comment fais tu pour t'adapter aux deux modes vie que tu rencontres entre Paris et la Thaïlande ? les choses, la vie, les gens ...tout semble si différent..et d'un coup d'avion hop...adieu
copropriété et casse pieds ...


je suis heureuse des découvertes que je fais grâce à toi.


grosses bises



Michel 19/11/2010 11:40



Et bien, c'est un changement radical, en effet.


J'essaie souvent de comprendre, surtout en Asie, où je ne suis qu'un invité.  Parfois je suis en colère contre les Français qui se plaignent
trop à mon gout, alors qu'ils ne se rendent pas compte du bonheur qu'ils ont de vivre en France. (Même si tout n'est pas rose bien sur et même s'il faut se battre pour des acquis tels que la
Sécu)


Ici, je suis parfois heureux (très) et malheureux (très)...


C'est selon les rencontres, les exemples des "choses de la vie" d'ici.


Vis à vis de beaucoup de Thaïlandais, j'étais et je suis encore un NANTI.


Travail, maladie, retraite.... C'est je jour et la nuit entre nous et eux. Et si,  je peux parfois aider,  je ne suis qu'une petite goutte d'eau dans le désert.


En tout cas, je suis très heureux de faire partager "un p'tit peu" mon regard....


Merci pour ta gentillesse Eglantine,


Bises - Michel


 


 



Monville-Lansquet Christian 18/11/2010 09:46



je n'appelerais pas cela un sport, mais un carnage je suis contre toute formes de violences, ces pauvres gens sont exploités par des mafias qui les jettent lorsqu'un accident arrive ou qu'ils ne
sont plus rentables pour eux......


quant a notre securité sociale il faut se battre pour qu'elle subsiste et que cela devienne une institution au niveau planetaire beau chalenge pour l'ONU; Obama a commencé a son petit niveau pour
les Americains malgré l'opposition des capitalistes qui ne pensent qu' au dieu PROFIT


bonne journée Michel



Michel 19/11/2010 11:19



Je me demande parfois, lorsque les accros regarde ces matchs s'ils se rendent compte des circonstances qui ont conduit ces jeunes à combattre pour quelques baths !!!! Sortent-ils leur
porte-monnaie lorsqu'il croise un abandonné de la vie après un coup de trop ?...


SECU Universelle : Qui, sur cette planète, aura un jour à coeur de parler des vrais problèmes ? Mon optimisme est mis trop souvent à rude épreuve.... OBAMA a ce courage mais il n'est pas au bout
de sa peine


En tout cas, je vois, j'observe, j'essaie de comprendre et ma "richesse sociale actuelle" en délitement ne donnera rien de plus à ceux qui aujourd'hui - ailleurs - n'ont rien.


Le Dieu PROFIT est bien UNIVERSEL et parle toutes les langues, lui !


Excellent journée pour toi Christion.



"jp" 18/11/2010 08:22



C’est vrai que bien souvent nous "crachons dans la soupe" Il faut reconnaitre que nous sommes des grands privilégiés sur cette planète. Nos parents nous ont construit une société on la vie était (est) douce au
regard de bien d’autres régimes- régions- du monde. Ce qui me désole c’est de vivre le délitement de ce système au prétexte qu’il n’est plus adapté. Mais n’a-t-on jamais vu un système politique –
économique- parfaitement stable sur du très long terme? Non bien sûr ! A chaque moment il est nécessaire de le corriger, de l’adapter à son environnement.


Là, ou la coupe est pleine, c’est que depuis longtemps on tire vers le bas toujours plus, sans essayer d’améliorer vers le haut. En se
justifiant par des exemples du niveau de la maternelle "Regardez chez nos amis Anglais ils font…." "Les Allemands ont déjà, depuis trois ans …." Etc.
  Et tout cela pour que quelques-uns réalisent des profits indécents sans aucune pudeur morale.
Merci Michel de me permettre d’exprimer cela.




Michel 19/11/2010 11:12



Je me doutais bien que tu le dirais mieux que moi.


Cela étant, si grace à nos Chers Politiques, à terme, nous en étions réduits à ce que je vois et que je cottoie parfois, ailleurs : On a beaucoup de soucis à se faire.


Bravo pour ce texte JP



Articles récents

Hébergé par Overblog