Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Camillian

La vidéo MOUSSON de mon article précédent ne me donne pas grande satisfaction. Je suis déçu par l’achat d’un caméscope JVC. La vidéo réalisée en parallèle  avec un appareil photos SONY T900 donne un meilleur résultat. (ci-dessous – 45 secondes)..

 

  Finalement, la pluie ayant envahie les routes et ne cessant pas totalement, il m’a fallu me résoudre à changer mes méthodes de transport pour me rendre à Camillian près de Rayong. J’avais promis aux malades de leur rendre visite aujourd’hui. Erreur de ma part de préciser un jour, mais c’est mon problème, je dois tenir parole.

Je descends de l’hôtel afin de négocier le prix avec un taxi de mes connaissances pour me conduire, sans m’attendre, à Camillian. La discussion n’est pas trop difficile. Il souhaite 800 Baths, je grimace, il me dit 700, je dis l’an dernier tu m’as pris 600. Il réfléchit quelques instants et me dit : pour toi OK.

Nous convenons de partir dans un petit quart d’heure, le temps qu’il se fasse préparer un plat pour le déjeuner. Il faut savoir qu’un Thaï doit manger lorsqu’il a faim, donc en garçon prévoyant, il part avec, en quelque sorte, sa gamelle que le cuisinier de l’hôtel lui a préparée.

Avant de monter dans le taxi, garé de l’autre coté de la rue devant le Jomtien Longstay, j’ai les pieds complètement trempés. Près de dix centimètres d’eau coule sur toute la chaussée. A la guerre comme à la guerre, on essaie sur la pointe des pieds, inutile, nous pataugeons…

Dans la voiture, la climatisation me fait frissonner et durant tout le trajet mes pieds ne se réchaufferont pas. Si je n’ai pas un rhume après cela, j’aurai de la chance.

Cependant aucun regret d’avoir pris le taxi, voyez plutôt les photos:

 

 

 

Sur la route, nous assistons à trois accidents, une voiture roulant trop vite dérape et se renverse dans le fossé en bord de route. Pas de blessés, mais la voiture est amochée.

Plus loin, en traversant Ban Chang, un cyclomoteur glisse en sortant d’une place, la moto part d’un côté, le conducteur continue son chemin sur les fesses de l’autre coté.

Ensuite, dans un carrefour, nous avons un feu rouge. Sur la droite, le feu clignote orange. Un cyclomoteur, arrive à coté de nous, nous dépasse lentement et s’engage (le feu est toujours rouge sur notre file). Sur la droite, une voiture passe à l’orange….. Le cyclomoteur l’aperçoit, freine brutalement, la moto part en travers, mais il ne tombe pas, la voiture donne un coup de volant et l’évite. OUF !…

Nous arrivons à Camillian après une route bien plus longue que prévue. Mon taxi s’en retourne et je rentre dans la cour, avec une paire de béquilles sous le bras, donnée par un Français sympa, pour en faire cadeau à la mission. Ce n’est pas du luxe, car ces béquilles réglables font des envieux.

Celles fournies ici sont, comme autrefois en France, en bois à hauteur unique.

Je suis tellement en retard aujourd’hui, que j’ai à peine le temps de faire un rapide tour des malades avant que l’on me pousse vers le réfectoire pour le déjeuner. Il y a beaucoup plus d’enfants que d’habitude. J’apprendrais plus tard que c’est un jour de vacances.

A la fin du repas, j’informe l’un des Frères Camillian que je souhaite offrir une glace à tous. Nous allons demander la permission me dit-il. Tiens, c’est nouveau, je ne comprends pas bien.

Il se lève, demande le silence et explique – en Thaïlandais – quelque chose, mais je ne comprends rien, sauf mon nom. Les enfants et adolescents crient, battent des mains, disent oui (en Thaï) … puis non (toujours en Thaï bien sur) qu’il fait répéter en Français.

Il me semble que notre jeune Frère est en train de les faire marcher…. Bref, devant les trépignements, les cris, les non, les OUI OUI.  Mes douceurs sont largement acceptées.

Avec les applaudissements de tous, on me dit MERCI en Thaïlandais puis en Français.

- KAPOUNMACRAP pour les garçons –

- KAPOUNMACAAA pour les filles    et    .....  MERCI (en Français).

 

La distribution sera un moment de bonheur. 

 

 

Ensuite, aidé par Songsak, nous effectuons l’habituelle distribution des boissons.

Encore un peu de temps avec l’un ou l’autre, quelques paroles, connaissances avec de nouveaux patients, puis je reprends le chemin du retour, en bus jusqu’à Pattaya-Jomtien.

Dans le bus, peu de monde lorsqu’il s’arrête pour me prendre en charge devant la mission. Je suis surpris qu’il n’y ait qu’un chauffeur. Il est surprenant qu’aucun caissier ne soit présent. Nous roulons ainsi jusqu’à la ville voisine (Ban Chang). Le chauffeur vient encaisser le prix de mon billet et reste fort longtemps en stationnement. Si longtemps que je m’endors.

Lorsque je me réveille, un jeune garçon d’environ 13 ou 14 ans fait office de caissier. Pas très à l’aise pour se déplacer dans le bus qui roule, pas très à l’aise non plus avec la boite ronde et en fer dans laquelle se trouve monnaie et ticket papier (quand il en donne). En regardant mieux le chauffeur et ce garçon, je pense qu’il doit s’agir de son fils.  Mais Papa se rend bien compte du malaise du gamin qui pourtant, fait ce qu’il peut.

Au cours de mes nombreux voyages en transports en commun sur cette ligne Bangkok – Rayong, il ne m’était jamais encore arrivé, que le bus stoppe en bord de route, le chauffeur se déplace vers ceux qui sont montés entre temps pour percevoir le tarif du transport. Une fois, deux fois, trois fois…. Ensuite il essaie d’aller assez vite pour rattraper le temps perdu, quoique les horaires ne soient qu’indicatifs.

 

Merci Chauffeur, qu’aurais-je pu raconter moi, sur ce voyage, sans vous 

 

C'est vacances aujourd'hui, mais c'est aussi jour de permission. Notre bus se charge très rapidement de militaires et marins.

 

Nous sommes doublés par de nombreux taxis-collectifs surchargés, tel celui ci:

 

Rayong-Jomtien

16 octobre 2009

 

Commenter cet article

marie 16/10/2009 18:33


quelle aventure!!!!!!!!!! vos récit sont toujours aussi pationnants avec cette pointe d'humour qui me donne le sourire aux lèvres!!
merci pour tout
bisous
marie


Michel 16/10/2009 21:33



Merci à vous.
Sourire - émotion, je suis heureux de partager ces moments de .."vie"....
Bises
Michel



Articles récents

Hébergé par Overblog