Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Camillian

Symbole-Camillian.jpg

Voici exactement sept mois que je quittais la Thaïlande. Sept mois en France, bien loin des malades de Camillian. Ces deux dernières années, mes voyages s’espacèrent sensiblement. C’est la vie ! 

Alors qu’Alain me conduit à la mission, (Je ne me décide toujours pas à conduire en Thaïlande) il me revient en mémoire ce premier voyage – en taxi - en octobre 2006 où, avec Kévin et Gérard, nous conduisions JAK, malade, abandonné de tous, dans un dénuement total, afin qu’il soit pris en charge.

Pour la plupart d’entre vous, vous avez partagé avec moi les nombreux écrits dans ce blog à ce propos, regroupés ci-dessous :

Le ciel est bleu, le soleil brille, faut-il pour autant en oublier les zones d'ombres

2006 Première année. La rencontre

2007 Deuxième année. Accompagnement...

2008 Troisième année. Lorsqu'une vie s'en va

Depuis le mois de mai dernier, la structure n’a pas changé. Les aides soignantes et aides soignants non plus, les retrouvailles sont toujours plaisantes, souriantes, d’un bonheur réciproque. Actuellement, moins de malades sont présents au Centre. Tous les lits de la salle de soins palliatifs ne sont pas occupés, ce que j’ai rarement vu.

0.SIDA Logo (2)Le Sida serait-il en régression ici en Thaïlande ?... La prise en charge et les soins donnés plus tôt permettraient-ils une stabilisation de santé et dans certains cas, un retour à une vie « plus normale ». Ce serait une excellente nouvelle, mais il faut savoir raison garder et ne pas tirer des conclusions trop rapidement.

D’ailleurs, quelques malades déclinent lentement. Un garçon est particulièrement touché par l’évolution de ses multiples handicaps. Malgré cela, son humeur est égale. Ses sourires sont une leçon de courage.

Lorsque je demande des nouvelles de tel ou tel, mes interlocuteurs ont souvent des formules simplistes : Il (elle) est partie. Parfois, je demande une précision, parfois non. Il est plus confortable de penser qu’il (elle) est partie dans sa famille ou dans un autre établissement plutôt que dans leur nouvelle vie (Les bouddhistes croient en une autre vie après celle-ci). Cette vie n’est qu’un passage…

Le temps a fait son œuvre chez quelques enfants. Ils ont grandit, mais les regards malicieux et les sourires sont toujours les mêmes. Quelques uns, devenus timides, ayant un peu oubliés ces farangs que nous sommes, n’osent pas s’approcher rapidement vers nous. Cela ne dure pas dès que les responsables rafraichissent leur mémoire. Alors, ils courent et nous saluent avec les mains jointes devant le visage pour nous dire : Sawadee krap (Bonjour par un garçon) ou Sawadee kââ (Bonjour par une fille).

Tongkao, quatre ans et demi, n’hésite que peu de temps à nous rejoindre. Aujourd’hui, c’est Alain qui a ses faveurs. Cela m’a permis d’en consoler un autre, un peu plus jeune, en pleurs. Petit chagrin dont je n’ai pas compris l’origine mais qui ne dura pas. La maman de Tongkao serait en meilleure santé actuellement. Elle travaille dans une ville voisine et rend visite à son fils deux fois par mois.

C’était une visite paisible ce 15 décembre 2012.

Commenter cet article

Jean-Marc 20/12/2012 12:35


Michel, Alain, vos amis, vous êtes FORMIDABLES. Votre action, surtout par sa durée dans le temps, montre que l'Homme peut faire autre chose que se donner seulement bonne conscience, que
sa nature n'est peut-être pas aussi désespérément mauvaise qu'on peut parfois le redouter. Vous donnez un peu de votre temps pour redonner l'espoir, vous donnez un peu de vous pour redonner des
sourires aux visages... et le sourire d'un enfant, innocent et gratuit, est la plus grande des richesses. Merci pour leur espoir, merci pour notre espoir.

Michel 20/12/2012 13:26



Comme je l'ai déjà écrit précédemment, ce n'est pas grand chose mais je suis certain que cela est important pour ces malades (de tous âges!)


Merci Jean-Marc pour ces encouragements.


Bises



Labaronne 19/12/2012 16:37


je vais dire comme Dany : respect vous êtes des gens formidables, avec d'abord un coeur gros comme ça

Michel 20/12/2012 13:20



Ce n'est pas grand chose, mais nous sommes bien remerciés. Et ce n'est pas très difficile d'offrir un peu de temps et quelques cadeaux à ceux qui - souvent - ont si peu (même pas la santé)!



DANY 19/12/2012 13:54


RESPECT MICHEL, pour ton altruisme  billet bien émouvant  mais merci de nous le faire partager  bises





 


 


 

Michel 20/12/2012 13:18



Un grand merci Dany. 



alain udon thani 19/12/2012 10:30


bien émouvant ton article

Michel 20/12/2012 13:17



Merci Alain



JPSIAM 19/12/2012 08:13


Un ami discret et humble dans son action vers les autres! Merci Michel pour eux, peu de gens sont capables de faire cela ou ont la volonte de le faire. Un papa noel en or.

Michel 20/12/2012 13:17



......


Je suis tellement remercié en sourires pour le peu que je fais....



Loqman 19/12/2012 08:03


Une belle page d'espoir que tu nous présentes là.

Michel 20/12/2012 13:15



Merci JP.



Articles récents

Hébergé par Overblog