Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Çà m'énerve !

Lors de mon dernier séjour en Auvergne, j'ai noté, dans le courrier des lecteurs de La Montagne, ce texte qui a beaucoup de bon sens.

 

"Pendant des années, j'ai :

  • Payé sans compter pour assurer le bon fonctionnement de l'état,
  • Participé au redressement des finances publiques,
  • Financé le trou de la Sécu,
  • Financé les déficits publics,
  • Comblé les 20 Milliards engloutis dans AIR FRANCE,
  • Remboursé les 100 milliards du Crédit Lyonnais,
  • Alimenté le chèque de 400 millions gagné par Mr Tapie lors de son procès contre le CL,
  • Evité, en 2008, la faillite du système bancaire
  • Toujours en 2008, participé au plan de relance
  • Assuré le sauvetage de la Grèce,
  • Peut-être, vais-je  voler au secours de L'Espagne,
  • Puis, a celui du Portugal,
  • Annulé la dette des pays pauvres,
  • Financé le développement du Tiers-Monde,
  • Soutenu les lois de programmation militaire pour équiper nos soldats,
  • Adhéré aux innombrables plans de soutien,
  • Assumé ma part des multiples taxes et impôts nouveaux concoctés chaque année pour payer nos élites,
  • Payé pour que l'on soigne les Sans-papiers et qu'on éduque leurs enfants,
  • Régulièrement compensé les 70 milliards d'Euros annuels de Fraude fiscale et sociale ainsi que les grands gaspillages de l'Etat,
  • Payé les voyages en JET privé de certains Ministres,
  • Réglé les volutes de cigares d'autres Ministres,
  • N'ai pas discuté l'augmentation de salaire de notre Président ni de son nouvel avion A 330,
  • N'ai jamais remis en cause les privilèges de nos élus ni leurs multiples cumuls.
  • Malgré cette liste incroyable d'effort, j’entends :
  • Dire aujourd'hui que notre pays est en quasi faillite et que la dette publique dépasse 1.500 Milliards d'euros
  • Dire que le coût des seuls intérêts est trois fois plus élevé que la croissance du PIB,
  • Dire que ma retraite est compromise,
  • Que mes revenus et mes économies seront ponctionnés et que, si la consommation ne repart pas, nous courrons à la catastrophe....
  • Je ne ferai le procès de personnes. Les générations futures s'en chargeront. Mais je pose simplement la question à tous ceux qui ont eu et qui ont la responsabilité de ce pays :

Saviez-vous et

savez-vous vraiment ce que vous faites" ?


 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

natacha 08/09/2010 11:10



Bonjour Michel, la musique qui illustre votre coup de colère me donne du bleu à l'âme parce que j'y vois une France et son Peuple qui souffrent. Une France qui ne rayonnne plus, qui est bafouée,
piétinée ! Sans vouloir me mettre la tête dans le sable, je ne veux pas sombrer dans une dépression collective. Ce que je vois des politiques dans C ds l'air par exemple, c'est du copinage ils
font leur show : certains essaient de rester dignes d'autres sont hargneux comme des teignes. Il nous faudrait un Homme Fort qui n'ait pas la langue de bois, une main de fer dans un gant de
velours, plus de justice, qui redonne du courage à ceux qui ont baissé les bras, de la dignité à ceux qui l'ont perdue, l'envie de relever le défi de vivre dans une belle France, pas forcément
celle de nos parents, grands-parents, mais d'être fier de notre Pays tout simplement où il ferait vraiment bon vivre. Entendre le moins possible ici et là qu'il faille quitter ses racines, ses
amis, sa famille pour vivre mieux ailleurs et s'expatrier ! Ne mélangeons pas parmi ceux qui quittent notre Pays ceux et celles qui sont attiré(ées) par un autre continent pour des raisons
personnelles. La France mérite mieux que ce que nous en avons fait !! A QUI LA FAUTE ?                  



Michel 08/09/2010 17:25



Bonjour  Natacha,


L'expression : "une main de fer dans un gant de velours" est juste.


De toute façon, il faut réformer, pourquoi ne pas le faire intelligemment ? Avec sincérité et réalisme, l'espoir reviendrait. Espoir, voila bien ce qui manque
aujourd'hui...  Mais pour espérer, il faut croire, il faut comprendre, il faut accepter, il faut vouloir, il faut ...partager


Dans le partage, on ne peut vouloir le meilleur pour soi et le .. reste pour les autres. Mais, car il y a un mais, faudrait-il alors que la justice commence par le haut !


Ici, tout mon argumentaire s'écroule... Car le mensonge et l'hypocrisie n'apportent rien de bon.  Pour relever le défi : Mesdames et Messieurs qui dirigeaient la France : Vous
devriez oublier la propagande, parler sincère et être intègres ! Nous ne voulons pas des nounous, nous voulons des dirigeants honnêtes et responsables
en qui nous ayons confiance.


A bon entendeur !...


En ce qui concerne l'installation en pays étranger, chacun a ses propres  motivations que l'on doit accepter. C'est cela aussi la liberté ! Il n'empêche que - même à l'étranger - la grande
majorité souffre et a mal pour la France. Ces expatriés sont - et seront - toujours Français !


Je ne peux qu'être d'accord avec vous : OUI, la France mérite mieux que ce qu'elle est aujourd'hui. Par contre : A qui la faute ?  Vaste question ...............


Bonne soirée et merci pour votre commentaire.


Michel


 


 


 


 


 



Gerard et LEUAGN 07/09/2010 20:37



Bonsoir Michel


que dire de plus que ce qui est écrit dans ce texte de la Montagne que tu cites.


Rien car tout y est résumé de manière synthétique mais aussi avec toute sa vérité.


Le problème c'est qu'en France on n'a plus confiance dans nos dirigeants politiques toutes couleurs confondues (il suffit de les regarder un soir d'élection il ne sont jamais perdants....)


Pourquoi?


En grande majorité on est dirigé par des membres d'un club très secret et très fermé qui s'appelle (le club des énarques) c'est à dire l'école où l'on apprend à
embobiner les gens, à parler pendant des heures sans jamais répondre aux questions et surtout à parler pour ne rien dire et à ce petit jeu là ils sont vraiment très forts nos hommes politiques.


Ils nous font tout avaler en faisant semblant de se quereller mais dès que la caméra est tournée ils se retrouvent ensemble à défendre leurs propres intérêts.


Il ne faut pas toucher à leurs prérogatives et quand un politicien qui n'est pas issu de ce sérail veut fermer cette école c'est aussitôt le tollé général des anciensde l'ENA car bien entendu il
ne faut pas toucher à cette véritable institution qui ne sert à rien du tout.


Je sais que  le Président n'est pas énarque mais il a du se tromper d'orientation ou il appris sur le tas (de toutes façons en fac de Droit aussi on apprend à parler pour ne rien dire).


On se moque des dirigeants étrangers mais on ferait mieux de regarder à notre propre porte.


Où va la France?


Comme disait Sardou dans sa chanson "Ne m'appelez plus jamais France, La France elle m'a laissé tomber...."


A l'époque  nos dirigenats ont laissé tomber ce superbe symbole de notre pays qui permettait une projection de notre savoir faire  partout dans le monde et que les étrangers nous
enviaient.


Aujourd'hui après avoir dilapidé notre économie et notre industrie ils font pareils avec nous en supprimant progressivement tous les acquis sociaux  que nos grands parents et parents ont eu
tant de mal à obtenir alos que notre modèle social est l'un des meilleurs du monde pour ne pas dire le meilleur.


Oui il faut travailler plus longtemps (tout le monde le sait et le comprend) mais mesdames et messieurs les politiciens arrêtez de n'avoir qu'une approche "énarque" du problème.


Nous ne sommes pas des machines et nous ne sommes pas non plus des "moutons de Panurge".


Vous êtes non seulement en train de détruire tous les symboles de notre pays, vous êtes en train de détruire la France.


Désolé encore une fois Michel d'avoir été aussi long mais j'en ai moi aussi sur le coeur comme tous les Français et j'en ai plus qu'assez que l'on nous prenne pour des imbéciles réduits à payer
en permanence au sens exact du terme (mettre la main au porte monnaie) les erreurs de nos dirigeants politiques.


Cordialement


Gérard



Michel 08/09/2010 16:32



Bonjour Gérard,


Il n'y a pas de problème pour la longueur du texte. Je te remercie d'apporter ton témoignage sur cet article.


J'aime bien lorsque tu dis "que l'on nous prenne pour des imbéciles"... C'est aussi mon sentiment. Si l'on voulait bien expliquer les choses avec pédagogie et sérieux,
je suis totalement convaincu que la plupart des gens aurait une meilleure réaction. Cela est valable tant pour les politiques que pour les syndicalistes (voir commentaire de
Natacha et l'une de mes réponses citant une émission de TV : C dans l'air du mardi 7 septembre).


Malheureusement, je crois que cet "abêtissement du peuple" et ce manque de sérieux ET vérité en arrangent beaucoup ! Chacun fait sa tambouille sur le dos du "manant". 


Enfin, malgré ces propos, j'aimerais que nous restions tout de même optimistes, je voudrais tout de même croire que rien n'est définitivement joué.


Il faut qu'il y ait un sursaut pour que nous ne nous enfoncions pas dans le pessimisme.


Il faut que ces mauvais moments fassent réfléchir et que chacun en tire des conclusions.


Il faut que chacun se pose les bonnes questions et s'en souvienne lors des élections ** !


Après tout la vie, c'est l'espoir .... donc j'espère ... pour les générations futures.


Désolé, c'est presque une déclaration d'intention politique !!!


Michel


** PS / Ceci est vrai pour TOUS les hommes politiques, de quelques bords qu'ils soient. Qui voudra bien parler clair, vrai, et avec pédagogie en appelant un chat : un chat ? ....



Stephan 07/09/2010 18:13



S'ils savaient cela serait encore plus grave maintenant nous ne sommes pas obligés de voter pour eux et leur dire une fois pour toute on ne vous trouve meme plus droles du tout et qu'une autre
fois on ira ailleurs ....


Stephan



Michel 07/09/2010 19:44



Je suis bien d'accord, la situation n'a rien de drôle !... Mais, on ne va pas se décourager et il faut essayer de rester optimiste. Un jour ou l'autre cela devrait redevenir normal. Un
dicton dit : "Après la pluie, le beau temps" - Cela ne va pas, ne peut pas durer toujours.... Non ?


Michel



Florian 07/09/2010 17:39



Bien vu le "poême" publié dans "la montagne". Encore un journal qui va bientôt mettre la clé sous la porte pour avoir osé publier ça ...


D'ailleurs, je viens de recevoir mon avis d'imposition ... Je pense avoir un homonyme quelque part, qui a bien travaillé l'an passé. Le souci, c'est que c'est moi qui paye pour les deux, je
crois, parce que vu l'augmentation, ça peut pas être moi tout seul ... à moins qu'on soit aussi imposé sur le temps de repos !



Michel 07/09/2010 19:37



Pas de problème Florian un Auvergnat ça va, c'est quand il y en a plusieurs que ......


Aïe ! un avis d'imposition est toujours difficile à ouvrir, et s'il est "bingo" c'est pire encore. J'espère que tu vas retomber sur tes vrais chiffres.... Bon courage (Comment on dit "Bon
courage" en Normand ?).


Michel


 



"St Nicolas" 07/09/2010 09:15



Aujourd’hui je ne ferais pas de commentaire : je suis en Grève



Bon courage à ceux qui travaillent
Bon ras le bol aux autres



Ha! ça ira, ça ira...



Michel 07/09/2010 19:30



Je comprends mon bon Saint Nicolas !


En terminant la visualisation de  C dans l'Air, Titre "Le bras de fer est commencé", j'ai mal à la tête. J'ai l'impression de n'y plus rien comprendre ! Qui dit
juste ? Qui dit vrai ? ... Les chiffres et les analyses des syndicalistes, des économistes ajoutés aux phrases "vachardes" m'ont anéanti ! N'y aurait-il pas un peu de pipo ou un p'tit coup de
violon des uns et des autres ???..


Alors demain, sur ce blog, ce sera donc ... du Violon, mais du violon rythmé !... A suivre.


Bonne soirée


Michel



JPSIAM 07/09/2010 04:00



On peut dépenser sans compter avec l’argent des autres, les envoyer se faire tuer pour une cause qui n’est
pas la notre et faire les bouffons a la télévision qu’ils soient de droite ou de gauche. Tous des pourris! Une nouvelle révolution est nécessaire, mais les français sont fatigués de tous les
événements journaliers.


Il manque en France un homme d’état pour diriger le pays!


 Jean-Pierre



Michel 07/09/2010 19:23



Comme tout cela est compliqué.  N'esr-ce pas le Général de Gaulle qui avait dit :


"Comment voulez-vous gouverner un pays qui a 365 sortes de fromages ?"



Articles récents

Hébergé par Overblog