Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Çà m'énerve !

En juillet 2006, j’avais écrit, en rimes, un pamphlet à son propos, outré que j’étais par ses ventes d'actions, et par sa défense : à l’entendre, il n’était au courant de rien !

Mai 2008 – Voici donc que, Monsieur Forgeard, ex-patron d'EADS, après 35 heures de garde à vue, mis en examen, laissé en liberté contre une caution de 1 million d’euros et placé sous contrôle judiciaire.

« Mr Forgeard ne serait que le 1er de cordée puisqu’il pourrait y avoir 15 autres dirigeants d’EADS dont la plupart en activité »  source l'expansion. 

Le délit d’initié, mode d’emploi

Il s’agit de l’utilisation à des fins personnelles d’une information privilégiée, non encore divulguée au public, et dont l’impact se ressent sur le cours boursier d’une entreprise cotée. Le délit d’initié donne lieu à deux types de poursuites, administratives et pénales : de la part de l’AMF tout d’abord (c’est le cas actuellement dans le dossier EADS) et de la part de la justice. L’article L.465-1 du code monétaire et financier prévoit 2 ans de prison et 1,5 million d’euros d’amende, somme qui peut être portée à dix fois le profit indu réalisé. Pour l’AMF, le code des sanctions mentionne la même échelle de peine sur le plan pécuniaire.

 

http://www.lexpansion.com/economie/actualite-entreprise/la-justice-fait-entrer-eads-dans-une-periode-de-turbulences_154825.html?xtor=EPR-77

 

Petit papa NOEL

Est descendu du ciel

Mais il n’a pas compris

Pourquoi c’était fini !

 

Il construisait des avions

C’était l’un des patrons

Qui n’était pas informé

Du suivi des marchés.

 

Du retard  il y aurait,

Des livraisons retardées,

Des clients mécontents

Qui perdraient de l’argent !

 

Au plus haut du marché

Des titres, il cédait,

Et avec ces actions,

Il gagna du pognon.

 

Un délit d’initié ?

Non, il s’en défendait.

On lui cachait tout.

C'est Tintin, sans Milou !

 

Le boss pas au courant

Mais les ouvriers pourtant,

Savaient tout du retard

Sauf Monsieur FORGEARD.

 

Et son patron l’Etat

Son départ demanda

Il ne volerait plus

Qu’avec ses plus values !

 

Et, s’il ne savait pas

Monsieur Noël FORGEARD

(Nul doute)

Qu’un parachute doré

(D’Airbus)

Il aura négocié.

 

Ainsi être Patron,

Sans une bonne gestion,

Avec ou sans délit

N’est point sur, d’être… puni !!

 

Commenter cet article

Articles récents

Hébergé par Overblog