Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Emotion

SS850019.JPG

Nos politiques viennent de clore ce dossier. Individuellement, la plupart sont pour, mais collectivement, ils sont contres. Grande preuve de courage, et n’imaginez surtout pas qu’il y ait derrière cela une crainte électorale. Non, cela ne se peut !...

Il serait souhaitable que ces dames et ces messieurs qui détiennent le pouvoir fassent un stage dans un hôpital sans service de soins palliatifs. Qu’ils partagent un peu de temps avec des malades diminués, impotents, condamnés, qu’ils assistent des aides-soignants. Qu’ils aillent rencontrer des malades hospitalisés à domicile. Peut-être se feraient-ils, alors, une idée de la souffrance et du désespoir. Que croient-ils ? Que les gens sont heureux de vivre avec leurs douleurs  et leur déchéance en souhaitant qu’elles durent encore longtemps  ?

Bien entendu, ceux qui possèdent fortune et relations, ne sont pas, ne seront pas dans un hôpital ordinaire. Pour nos politiques, il y a bien au moins un mot ou deux dans la phrase précédente qui leur permettront de trouvez une clinique ou une place en soins palliatifs pour leur proche ou eux même. Où est l’équité face à la maladie, face aux soins, face à la mort. Notre égalité républicaine ne comprend pas le même traitement pour tous les malades. Pourtant, à les écouter, tout va très bien !

Ils ne veulent pas débattre de l’Euthanasie, bien, mais alors pourquoi ne pas parler soins palliatifs ?... Bien sur, ils existent en France, mais sont-ils assez nombreux, notamment face à une population vieillissante ?... Pourtant, mourir dignement et sans douleur devrait honorer la France et ses représentants, alors que nous subissons une inégalité de fin de vie !

Ont-ils seulement évoqué, ont-ils seulement envisagé une commission (Tant sont crées pour des motifs futiles, pourquoi ne pas avoir un bilan sérieux !) afin d’analyser les besoins géographiques, en personnel et en unités palliatives.

Ce texte était commencé avant l’émission  « C dans l’air sur TV5 », programmée ce mercredi 26 janvier 2011, sous le titre : Euthanasie, l'impossible débat.

Après l’avoir visualisée, nul doute que nous ne sommes pas prêts d’avoir un changement. Les propos animés et les contre-vérités, notamment  à propos de nos pays voisins appliquant l’Euthanasie (Belgique – Pays Bas – Suisse) ne laisse pas espérer un prochain changement.

A entendre les représentants du contre : Nous seuls, Français, détenons LA Vérité.

Lors de cette émission, les propos d’un médecin contre l’Euthanasie, et ses arguments,  m’ont fait  souhaiter de ne pas avoir à mon chevet un tel praticien, si un jour j’étais gravement malade. Bien sur, je serai soigné (soulagé en soins palliatifs, si… j’ai la chance d’obtenir une place)… mais je devrai me plier à la volonté de ce genre de médecin.  

Non, je dis NON, car je réclame mon droit de choisir et si cela était nécessaire, mon droit de pouvoir dire : STOP !

Au fait, où en est cette promesse (en 2007 – 2008) de Monsieur Le Président de la République Française de faire de la prise en charge des personnes en fin de vie une priorité absolue ?

Commenter cet article

anika 27/01/2011 10:33



Je suis tout à fait d'accord avec toi.


Il est très difficile de prendre ce genre de décision, je t'en parle en connaissance de cause. Quand mon père était à l'hôpital et qu'il souffrait car il n'arrivait plus à respirer, je suis allée
voir le médecin pour lui demander de faire quelque chose. il m'a répondu textuellement "on ne va pas faire une autre affaire Himbert, faites ce que vous voulez, mais moi je ne suis pas au
courant..."


Mon père est décédé la nuit suivante, je me poserai toujours la question de savoir si c'était naturelle ou si le médecin avait fait quelquechose. Mais il ne souffrait plus.


Je sais que l'euthanasie se pratique, mais il ne faut pas en parler, 


Voilà mon avis, je te fais de gros bisous et te souhaite une bonne journée mouillée et froide. 



Michel 27/01/2011 14:08



Voila bien le problème car ces choses existent, mais il ne faut pas le dire, et si un médecin permet à un malade (qui le demande),  incurable, en souffrance, de quitter ce monde un peu plus
tôt, il doit le faire en catimini. Cela est-il mieux qu'un cadre acceptable et accepté législativement.


Et si l'on ne veut pas légiférer, que les politiques prennent alors leurs responsabilités pour faire en sorte que tous aient droit aux soins palliatifs ! (Mais je crois que l'on
est loin du compte en France aujourd'hui).


Merci pour  ton commentaire émouvant.


La journée est en effet, mouillée et froide. L'humidité transperçante va me faire rester au chaud.


Bises à toi Anika.


 



Eglantine 27/01/2011 08:18



je ne sais pas comment on résiste à la souffrance...pas celle de tous les jours ...à l'insupportable, de l'un des siens...et je ne sais pas comment on peut choisir pour
soi...l'euthanasie m'effraie, mais les soins palliatifs devraient être accessibles a tout un chacun


aujourd 'hui je ne te mettrais pas mon petit sourire habituel, mon smiley favori, le sujet est trop grave, trop triste, trop difficile


mais je te fais de gros bisous



Michel 27/01/2011 13:56



Par expérience, je peux te dire que nous sommes - face à l'insupportable - bien souvent beaucoup plus fort que l'on ne croit.


Certains aimeraient avoir un choix, d'autres ne le veulent surtout pas... Aujourd'hui, on ne choisit pas, on supporte.


L'Euthanasie fait peur parce que l'on y voit le mot "tuer". Moi, je pense que cela est faux car je pense qu'il s'agit seulement, selon la volonté de celui qui supporte, d'en terminer un peu plus
tôt !...


Je reconnais néanmoins que c'est un vaste débat, et ce qui m'ennuit, c'est justement que ce débat ne puisse avoir lieu.


Mais je vais arrêter là car, comme tu le dis, c'est un sujet triste, grave et difficle !


Merci pour avoir donner ton opinion Eglantine.


Je t'embrasse amicalement.



"jp" 27/01/2011 07:10



La promesse du Président est en fin de vie.
Hélas nos manques de moyens actuels ne nous permettent pas de lui assurer une fin dans la dignité requise pour une promesse Présidentielle



Michel 27/01/2011 13:47



J'ai bien noté tes informations récupérées au plus haut sommet de l'Etat. Tout cela manque beaucoup de dignité !... Il est vrai également qu'une
promesse n'engage que celui qui la croit !



JPSIAM 27/01/2011 02:04



Je partage avec toi ce sujet. Tu sais que je connais bien ce temps de la vie
 que j’ai vécu avec mon épouse en 1999 en service de soins palliatifs. Elle n’avait que 49ans. Jean-Pierre



Michel 27/01/2011 06:53



Bonjour Jean Pierre,


Merci de partager ce sujet, que tu connais bien. Oui, je me souviens de tes propos. Moments difficiles de la vie !...


Michel


 



Articles récents

Hébergé par Overblog