Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Humour

C’est l’histoire d’un nuage rempli de cendres.  

Depuis bien longtemps, dans les sous sols en Islande, vivent Monsieur Volcan et sa famille. Tout allait bien jusqu'en 1821. A cette époque, papa s’était mis en colère et avait expulsé ses enfants du foyer familial car il en avait marre de sa grande famille et de leurs  disputes ! La fâcherie dura 2 ans. Ensuite tout redevint tranquille, pour le plus grand bonheur des voisins.

Récemment, sur cette ile, il y eut un grand choc ... boursier.  Est-ce que cela contrariât Monsieur Volcan ? Avait-il effectué des placements hasardeux ?  Nous ne le savons pas !  Depuis 1821, Monsieur Volcan avait eu d’autres enfants.  Ces derniers mois, les disputes recommencèrent et les voisins  de la famille Volcan s’étaient d'ailleurs plaints aux autorités car cela devenait de plus en plus violent.  Le 14 avril 2010,  les portes de la terre s’entrouvrirent.  Mr Volcan criait et grondait de plus en plus fort. Et, comme il le fit en 1821, il jeta manu militari, à la rue, ses autres enfants.  Ceux-ci étaient si malheureux, qu’ils pleurèrent, crachèrent, bavèrent de rage…..

Il faut savoir que ces gens ne sont pas tout à fait comme nous. D’abord, ils vivent sous terre où il fait très chaud, ensuite lorsqu’ils pleurent et crachent, ces larmes et ces crachats se transforment en nuages au contact de l’eau.  Ces larmes devenues nuages contiennent des cendres volcaniques avec du souffre (car il y a beaucoup de souffre en bas !)

Je vous le disais bien, ils ne sont pas comme nous ces gens là.

Les enfants voulaient revenir sous terre et le père volcan n’en démordait pas: "Je vous chasse, partez, je ne veux plus vous voir". Alors, les mômes pleurèrent de plus en plus.

Les larmes glissèrent jusqu’à la mer, puis se condensèrent pour former de gros nuages qui s’envolèrent pour monter là-haut, tout là haut, bien plus haut que les montagnes, entre 6 et 11 kilomètres et se promènent encore aujourd’hui, au gré du vent.

Pendant ce temps, les enfants pleurent toujours, leurs larmes glissent dans la mer et forment de nouveaux nuages….

Monsieur Volcan est un bien méchant homme, pour abandonner ainsi ses enfants. Cette situation est inconvenante. Pourquoi les Services Sociaux Islandais n’interviennent pas ?

En plus, nous voila dans une grande pagaille, car les avions sont allergiques. S’ils inhalent ces morceaux de nuages avec les cendres, ils éternuent sans arrêt. Et un avion, c’est comme nous. Quand t’éternue, tu plonges la tête en avant et quelquefois, tu te plies en deux. Atchoum...Atchoum...

Sauf que l’atchoum de l’avion est dangereux !  Il paraitrait qu’en éternuant, l’avion jette tout ce qui est à l’intérieur.  Oui, je vous l’assure, c’est pourquoi on ne peut pas prendre l’avion aujourd’hui et demain et …. Tant que le nuage se promènera au dessus de nos têtes.

Moi, je pense qu’il faudrait aller parler avec Monsieur Volcan et lui faire comprendre qu’il doit reprendre ses enfants pour qu’ils ne pleurent plus.

Qu’est ce qu’ils attendent au Gouvernement ?  Allez, en route Monsieur BORLO.

J’oubliais, ce n’est pas possible car le Ministre ne voyage qu’en avion, et ….l’avion ne peut pas voler actuellement ! ...

Et pendant ce temps là, le nuage se ballade et ne veut pas descendre !

*-*-*

 

Après ce "délire" 

Voici quelques liens un peu plus sérieux à propos du volcan au nom imprononçable : 

   Eyjafjöll    ou  Eyafjalla


Animation au 15 avril

 

Comment les larmes ont envahi l'europe ?

 

Une vue des nuages

 

Radar virtuel.com

 



Commenter cet article

Jean-Marc 19/04/2010 15:03



Bonjour Michel,


J'espère que cette méchante humeur de M. VOLCAN ne va pas contrarier tes projets de (re)départ en Thaïlande!


Peut-être faudrait-il conseiller à M. VOLCAN d'entrer en contact avec M. TCHERNO, lui au moins avait su dire à ses enfants que la France n'était pas un pays fréquentable et ils l'avaient
évitée...


Bises. Jean-Marc



Michel 19/04/2010 16:10



Bonjour Jean Marc,


Voila une excellente idée, que nous allons transmettre à qui de droit ! ... En effet, avec Mr TCHERNO, autrefois, tout s'était arrêté pile poil à nos frontières. Mais peut-être que nous sommes
devenus fréquentables à présent !!! . Mais Chutttt ! "faut pas l'dire"...


Pour ma part, j'ai déjà envoyé un Email à Monsieur VOLCAN pour lui demander de ne plus faire pleurer ses enfants, et de voir avec son service météo pour faire tomber les nuages en pluie car tout
le monde nous dit qu'il n'y a absolument rien à craindre. Un peu d'eau pour les légumes et les prairies ne ferait pas de mal .. non ?  Et puis, si cela craint un peu, nous
pourrions toujours utiliser quelques vaccins !... Ils sont gratuits maintenant


Sinon, j'attendrai à la porte du garage, comme TRENET avant de m'envoler flirter avec des nuages plus paisibles. Par contre à l'arrivée, il faut que je prévois un casque car c'est un peu
mouvementé là-bas aussi. Enfin, je prendrai la nationale 7 pour éviter les grands axes.. Ca devrait l'faire !!


Bises Michel



adia 19/04/2010 13:18



Fumer est nuisible pour la santé



Michel 19/04/2010 14:51



Oui, il parait !.... Vivement les cendriers fournis avec les cigarettes LOL


Merci pour votre visite.


Michel



LILINE 19/04/2010 05:05



bonjour, c'est une histoireee triste que tu nous raconte...à cette histoire tu peux ajouter l'histoire des pauvres voyageurs déroutés... perdus d'un pays à l'autre... ou rentrant tout simplement
chez eux faute de n'avoir pu décoller... et ceux qui n'ont pas encore pu rentrer chez eux... pour la même raison!!! l'économie qui est dépendante de tous ces avions, c'est une autre grande crise
qui se prépare!!! enfin, comme quoi un grain de poussière fusse t-il volcanique fait tout dérailler... BISES LILINE


 



Michel 19/04/2010 16:20



C'est vrai que dans mon "délire", je me suis attardé sur "Monsieur Volcan et ses enfants". Pour redevenir un peu sérieux, c'est une drôle de pagaille et l'on n'y comprend pas grand chose ! Il est
certain qu'il vaut mieux être prudent, mais en même temps, on a l'impression que l'on n'a pas pris la mesure de ce qui allait se passer. Combien de temps, une fois la reprise, pour régulariser le
situation ? J'espère, pour tous ceux qui sont quelque part dans le monde, que tout cela va très vite reprendre un cours normal. Comme tu le dis, un grain de poussière volcanique fait tout
dérailler et - encore une fois - on a totalement oublié que la nature est dans les cas plus forte que l'homme. Merci pour ton commentaire.


Bonne journée


Michel



Articles récents

Hébergé par Overblog