Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Citations - Poèsie

L-automne-en-Ardeche-2009.1.jpg

 

Salut, bois couronnés d'un reste de verdure,
Feuillages jaunissants sur les gazons épars !
Salut, derniers beaux jours ! Le deuil de la nature
Convient à la douleur et plaît à mes regards.

Je suis d'un pas rêveur le sentier solitaire ;
J'aime à revoir encor, pour la dernière fois,
Ce soleil pâlissant, dont la faible lumière
Perce à peine à mes pieds l'obscurité des bois.

Oui, dans ces jours d'automne où la nature expire,
A ses regards voilés je trouve plus d'attraits ;
C'est l'adieu d'un ami, c'est le dernier sourire
Des lèvres que la mort va fermer pour jamais.

Ainsi, prêt à quitter l'horizon de la vie,
Pleurant de mes longs jours l'espoir évanoui,
Je me retourne encore, et d'un regard d'envie
Je contemple ses biens dont je n'ai pas joui.

Terre, soleil, vallons, belle et douce nature,
Je vous dois une larme aux bords de mon tombeau ;
L'air est si parfumé ! La lumière est si pure !
Aux regards d'un mourant le soleil est si beau !

Je voudrais maintenant vider jusqu'à la lie
Ce calice mêlé de nectar et de fiel :
Au fond de cette coupe où je buvais la vie,
Peut-être restait-il une goutte de miel !

Peut-être l'avenir me gardait-il encore
Un retour de bonheur dont l'espoir est perdu
Peut-être, dans la foule, une âme que j'ignore
Aurait compris mon âme, et m'aurait répondu

La fleur tombe en livrant ses parfums au zéphire ;
A la vie, au soleil, ce sont là ses adieux :
Moi, je meurs ; et mon âme, au moment qu'elle expire,
S'exhale comme un son triste et mélodieux.

Alphonse de Lamartine (1790-1869) 

Premières méditations (1820)

 

 

 

Commenter cet article

Le Chercheur de vos Empreintes 28/09/2010 12:23



J'attends l'automne avec impatience, car ces couleurs sont un régal pour le capteur d'images. hélas, dans mes montagne, les arbres passent rapidement du vert au marron.


Pourvu que ce we soit beau !



Michel 28/09/2010 22:35



J'espère que les changements de couleurs vous laisseront le temps d'en tirer de beaux clichés.


Cordialement,


Michel



Eglantine 24/09/2010 08:26



tsss! c'est les femmes qui jouent d'habitude les coquettes


faible ? tu as dit faible? c'est pourtant ton style qui m'a fait devenir "fan" de toi ..en tout bien tout honneur



Michel 25/09/2010 17:24



Ton commentaire me va droit au coeur Eglantine et je t'en remercie vivement...


Gros bisous


Michel



Eglantine 23/09/2010 08:47



Michel merci pour ce magnifique poème sur l'automne, j'en suis très heureuse


je te fais de grosses bises



Michel 23/09/2010 23:39



Merci Eglantine - Bonne soirée


Bises


Michel


PS-Bien lu ton invitation à intégrer les "croqueurs de mots". Je me sens un peu faible face à vos si beaux textes à toutes et tous... Et je manque un peu de temps. Mais
j'ai bien noté et apprécié ta suggestion.  Un jour sans doute .....  Merci beaucoup !



"jp" 23/09/2010 07:44



Splendide, c'est ton pays ?
Alphonse nous fait une petite déprime je crois.
Pourquoi les saisons ? :
(pour les curieux qui aiment les histoires de famille compliquées)
http://www.h2o.net/magazine/culture-mythes-et-realites/divinites-et-mythes-de-mesopotamie/8.-les-mythes-des-saisons.htm


Bonne journée



Michel 23/09/2010 23:35



Photo de l'Ardèche ... l'an dernier ! C'est beau.


Alphonse n'était pas au mieux de sa forme, en effet.


Imprimer et mis de côté pour lire calmement ces notes mésopota miennes  


Merci


Michel



JPSIAM 23/09/2010 02:14



Je connais surtout Lamartine sur le bord du lac du Bourget en Savoie et j j’y pensais beaucoup quand j’étais en 1967 sur la Base Aérienne du
Bourget du Lac. Mais les saisons me font aussi penser  aux quatre saisons de VIVALDI que j’adore. Jean-Pierre



Michel 23/09/2010 06:37



1967 ... Pour moi, c'était HOURTIN près de Bordeaux !


Les classes dans la Marine... Bonne journée Jean Pierre.


Michel



Articles récents

Hébergé par Overblog