Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Surprenant !

Fin de semaine dernière à Paris.

J’attends un métro. Au bout de quelques minutes seulement il arrive. Beaucoup de monde dans les wagons, je monte dans celui qui est le plus près de moi.  Il est nécessaire que je joue un peu des coudes pour entrer et me faire une toute petite place près de la porte, dans la voiture. Ce n’est pourtant pas l’heure de pointe.

 

Il y a un bruit incroyable, on se croirait dans une cour de récréation. A ce moment là, je prends conscience que la cour de récréation est effectivement en déplacement. Une ou plusieurs classes d’enfants du primaire, passablement excités, gesticulent et s’interpellent. Ils sont presque tous assis, ce qui obligent les adultes à rester debout. Ma foi, c’est peut-être mieux pour les accompagnateurs.  D’ailleurs je ne les distingue pas vraiment, je cherche, en vain.

De quoi je me mêle, ces enfants ne doivent pas tous seuls dans le métro !


Une station plus loin, quelques passagers descendent, libérant un peu d’espace, et une dame très âgée monte, avec beaucoup de difficultés, dans la voiture. Vacillante, je dois la prendre par un bras pour l'aider à monter dans la rame. Elle est si maigre et si petite qu’un courant d’air la ferait s’envoler !


Le métro démarre et cette dame m’inquiète. Elle ne tiendra jamais, sur ses jambes fatiguées, jusqu’au prochain arrêt. Sa canne dans une main, son sac à main sur le bras et au bout du bras, sa petite main fragile et fripée s’accrochant tant bien que mal à la barre centrale. Elle se retient tant bien que mal en essayant de rester debout dans les cahots du trajet.  Deux enfants sont assis sur les strapontins justes à côté et n’accordent aucune attention à ce qui les entoure. Je me penche vers eux et leur dit de bien vouloir s’assoir à deux en se serrant un peu sur un strapontin et laisser celui contre la cloison à la dame âgée. Ils sont en train de s’exécuter gentiment lorsque, derrière moi, un homme me dit " Et M'sieur, c'est moi le  responsable des gamins." Je ne réponds pas et continue à assister la dame âgée pour s’installer. Je me redresse ensuite et me tourne vers ce jeune homme, 25 ans peut-être, en lui rétorquant que j’ai fait ce qu’il aurait du faire. « Le reponsable» me toise et m’apostrophe de quelques mots que je ne comprends pas . C'est peut-être mieux et ne dis mot. C’est tout à fait inutile !


Quel bel exemple et quelle belle leçon de morale pour ces jeunes élèves !


Cependant, alors que je tourne le dos au "responsable des gamins", je suis particulièrement heureux d’apercevoir un gamin asiatique se pousser pour partager le siège de son copain, tirer le bas du veston d’un monsieur et lui faire signe de prendre place. Ce qu’il fait.


Je souris et suis très content !


*-*-*

*

 

 

Commenter cet article

reymond 08/04/2010 22:37



Il faut lire:


"et non de la part d’un fantôme stressé qui disparait tôt le matin, rentre tard le soir et qui est toujours épuisé. "



reymond 08/04/2010 22:30



Si je peux vous faire partager ma réflexion sur cette dérive de
notre société (civilisation ?)


J’ai tendance à penser que la cause de ce glissement vers le cahot
pourrait être en parti due au mirage qui a fait croire que la notion d’égalité des sexes passait  par  une activité salariée pour les deux conjoints d’une famille.


Les décideurs  économiques ont vite compris les avantages juteux qu’ils pouvaient tirer de ce concept. En ouvrant toutes grandes les portes de la consommation mise à la portée
de tous grâce au cumul des deux revenus ils ont donnés aux Français (et aux autres) l’illusion de la liberté « je consomme donc je suis ! »  


Envolé celle (ou celui) qui veillait sur sa couvée, aidait aux
devoirs, conseillait, consolait, et réprimait sur le champ une dérive. Cette remise sur les rails (les gros yeux, la grosse voix, ou la taloche) était bien souvent acceptée car elle venait d’un
adulte qui pouvait prendre le temps d’assumer son rôle d’éducateur, et non par d’un fantôme stressé qui part tôt le matin, rentre tard le soir est qui est toujours épuisé.


Si nous voulons inverser cette pente savonneuse du laissé faire et
ne (pouvoir) rien dire, brisons ce concept économique des « deux qui doivent travailler pour s’en sortir –tout juste » Offrons une rémunération CONFORTABLE au conjoint qui accepte
de rester à la maison pour ELEVER SES ENFANTS et ce n’est pas de la tarte !


Je vous laisse le soin d’imaginer les conséquences sociales d’une
telle orientation sociétale


Il nous faudra au moins deux  générations pour inverser la tendance du manque de respect, du manque d’éducation, de la violence précoce, du tout pour moi et tout de suite …. Mais on peut
espérer que cela changera un peu le monde en bien.  Je sais, je sais, je suis un doux rêveur illuminé…



Michel 09/04/2010 05:36



Ce n'est que du BON sens. Se pourrait-il que quelqu'un d'influent dans notre société se posent les mêmes questions ? Si nous ne changeons rien.... Vers où courrons-nous ? Merci pour ce
commentaire


Michel


Ps - les "formules" de congés parental y compris pour les papa seraient un début mais ne vont pas assez loin !



Eglantine 08/04/2010 07:36



si je peux me permettre, ce n'est pas la mauvaise éducation mais l'absence totale d'éducation.... Ils sont où les
parents après avoir mis les enfansts au monde ? a mon avis il y en a trop qui s'imagine que leur role est terminé  tout juste après le premier cri de l'enfant à sa naissance ........


bonne journée quand meme



Michel 08/04/2010 15:00



Et bien, je crois que nous nous rejoignons (Voir ma réponse à Jean Pierre)


Le manque d'Education ne viendrait-il pas DEJA des parents


Pourquoi ces manques et cette civilisation qui est tirée vers "le bas"  ?


Je dois vieillir ou être déjà VIEUX mais je ne comprends pas !!!!   Et j'enrage.....



JPSIAM 08/04/2010 06:09



Michel 08/04/2010 14:57



Personnellement, je me fais un peu de souci pour l'avenir. On peut faire tous les forums ou tous les "grenelle" que l'on voudra, il me semble qu'il manque l'essentiel, à savoir :


- L'Education dés la plus tendre enfance, à commencer par les parents... !


MAIS


- Les parents sont-ils EDUQUES ?


That is the question ?...



Articles récents

Hébergé par Overblog