Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Les choses de la vie

C’était au retour de Camillian, sous une chaleur torride, nous roulions normalement (comme je déteste ce mot normal maintenant !!), lorsque Alain coupa vivement la climatisation.

- On va cuire là dedans.

- Pour l’instant, c’est le moteur qui surchauffe !!

En effet, l’aiguille de température oscille dangereusement vers la section rouge du cadran. L’air est de plus en plus chaud dans le véhicule malgré ou à cause des vitres ouvertes.

- Il faut t’arrêter…

- Non tu crois ????

J’ai compris, il vaut mieux que je laisse faire le "chef", qui justement entre dans le parking d’une organisation viticole (on se croirait en Provence). Michel, calme tes ardeurs, on n’est pas ici pour tâter la bouteille, c’est de l’eau dont nous allons avoir besoin.

Il était temps de stopper. Sous le capot, l’eau clapote et l’on attend un moment avant d’ouvrir pour ne pas nous maquiller définitivement le portrait.

DSC09895.JPGD’abord remettre la flotte dans le bocal, qui avalera deux grandes bouteilles d’eau minérale. C’aurait pu être grave docteur ?...

Aller ensuite à la recherche d’eau que nous demanderons aimablement aux viticulteurs.

Une durite vieillissante, la « peau » durcit par ses longs voyages Mimi (c’est comme cela qu'Alain l'a nommée) a pété une veine. Ce n’est pas de bol, une toute petite fente a quasiment purgé la voiture. Nous remettrons encore deux bouteilles d’eau du robinet.

DSC09887Cigarette aux lèvres, en vieux de la coloniale (notamment par la lecture des ouvrages de Jean Hougron), Alain a déjà identifié la panne. Il faut maintenant trouvé comment faire un pansement à cette vieille demoiselle. 

DSC09892.JPGUn morceau de sac plastique bien serré puis un autre morceau d’emballage terminent l’opération de secours. Système D encore....

DSC09893.JPGIl reste encore 25 kilomètres environ avant d’arriver à Pattaya. Nous les ferons sans problème, l’aiguille restera sagement dans le bleu.

Avant de retourner à l’hôtel, nous passons chez le garagiste. Les employés cassent une petite croute devant un moteur entièrement démonté: Au menu, Œufs durs qu’ils tiennent délicatement du bout des doigts.

DSC09897.JPG

 

DSC09898.JPGLa voiture sera récupérée le lendemain. Une nouvelle durite installée. Coût du changement plus main d'oeuvre : 800 baths. = 20 euros.  Sans avoir mis les mains dans le cambouis, la facture se serait alourdie.                          

Au fait...combien en France ?

DSC09899.JPGBonne fin d’année à tous !...     

Commenter cet article

Natacha 31/12/2012 10:25


Bonjour Michel, toujours admirative de ceux qui ont les mains dans le cambouis ! Bonne fin d'année à votre équipe ...  et ... pour de nouvelles aventures   Natacha

Michel 05/01/2013 02:10



Merci à vous Natacha....



@nika 31/12/2012 10:20


Heureusement que tu emmènes avec toi un pro de la mécanique, car en bon parisien les mains dans le cambouis, c'est pas ton truc......lol....je me moque mais gentiment


Je vous souhaite à ton mécano et à toi de bonnes fêtes de fin d'année et te dis à l'année prochaine,


gros bisous @nika

Michel 05/01/2013 02:10



En effet, ce n'est pas mon truc... Mème tout petit, je préfèrais stylos, carnet et livre... Au grand désespoir de mon père !..


Merci pour tes voeux, j'espère aussi que tu as passé de bons moments en famille.


Bises - Michel



JPSIAM 31/12/2012 02:59


Dans toutes les situations Michel tu es toujours present pour un reportage sympathique et dans la bonne humeur.

Michel 05/01/2013 02:07



Transformer un petit incident en une histoire à lire... J'aime bien !


Merci Jean-Pierre



Articles récents

Hébergé par Overblog