Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Cinéma TV

19476857.jpg-r_120_-1-f_jpg-q_x-20100713_063853.jpgDans la nuit du 26 au 27 mars 1996, sept moines cistertiens de Tibérine (Tibhirine, près de Médéa, à une centaine de kilomètres du sud d’Alger) sont enlevés par des hommes armés.

L’identité des ravisseurs n’est toujours pas connue à ce jour. Ce serait un groupe islamiste extrémiste. Ce groupe se serait fait « voler » les moines, par le GIA (Groupe islamiste armé) lors d’un affrontement.

Pendant un mois, la France ne sait pas où se trouvent les trappistes. Le 30 avril, un interlocuteur des ravisseurs dépose au consulat de France à Alger, une cassette audio. Dans celle-ci, l’enregistrement de la voix de chacun des sept moines est parfaitement reconnaissable. Il est demandé à la France par la voix du Père Christian de Chergé de libérer des terroristes détenus contre leur libération.

Il n’y aura pas d’autres contacts.

Les dépouilles seront retrouvées le jeudi 30 mai 1996, à la lisière d’un champ, sur la route nationale Alger – Médéa, 800 mètres environ avant le carrefour d’entrée à Médéa.

Cette histoire vraie est contée dans un film que j'ai vu  vendredi 10 septembre 2010.

 

 


La présence des moines à Tibérine était fort contestée par les autorités militaires algériennes, qui voulaient leur départ. Or, les moines, installés depuis de nombreuses années dans ce Monastère avaient des liens privilégiés avec les habitants qu’ils soignaient gratuitement. D’autre part, l’entêtement des religieux à ne pas vouloir partir ni accepter  une protection par l'armée, agaçait les militaires qui ne voulaient pas de témoins à leurs actions et opérations dans une région sympathisante ou contrainte de sympathiser avec les islamistes.

Dans le film, les états d’âme des religieux sont fort bien mis en scène.  (C'est mon opinion). Certains voulurent partir dés les premiers affrontements dans la région, d’autres ne le voulaient pas. Finalement, le consensus se fit et ils décidèrent de rester.

Une fort belle phrase est dite par une femme arabe dans le film. Le Père Christian avec un autre moine viennent expliquer au chef de village, avec beaucoup de tact, que … peut-être… « Ils sont comme les oiseaux sur une branche, ils ne savent pas s’ils vont  partir »

Le chef de village et sa femme ne le veulent pas. Le village s’est installé et a grandi avec et grâce aux religieux. La femme intervient et dit : « Non, vous n’êtes pas les oiseaux, c’est nous les oiseaux et vous êtes la branche. S’il n’y a plus de branche, que devient l’oiseau ? » …

Ce film est éprouvant, d’autant que nous connaissons l’histoire et sa fin. C’était il n’y a pas si longtemps.

Ce film est émouvant parce que nous ne voyons que des hommes ordinaires avec leurs doutes et leurs incertitudes. Pour leur foi, et pour leur  engagement envers une population démunie, ils y laisseront la vie !

Ci-dessous une vidéo d'époque relatant les faits.


J’ai entendu à la radio, Guy Carlier dire qu’il s’était ennuyé à la projection de ce film. Ce n’est pas mon avis, mais j'accepte évidemment son jugement.

Cependant, au moins un spectateur dans la salle à Belle Epine lui donnerait raison, car il s’est endormi et s’est mis à ronfler si bruyamment qu’au bout d’un moment, je me suis levé pour le secouer par un bras. Il s’est réveillé brutalement en laissant échappé quelques derniers AAARRRRrrreuuuu peu élégants, ouvrant des yeux perdus et ne s’est plus rendormi.

Les gens plus proche auraient pu intervenir plus tôt. C’est toujours mieux d’attendre qu’un autre réagisse : au cas où il y aurait eu une baffe, sans doute ! ...


Commenter cet article

natacha 18/09/2010 23:26



Document bouleversant reçu ce soir d'une amie :


"Si nous nous taisons, les pierres hurleront" Testament des Moines de Tibhirine 


TIBHIRINE.fr.pps



Michel 20/09/2010 10:08



Bonjour Natacha,


C'est une bien triste réalité.


Bonne semaine


Michel



natacha 14/09/2010 10:44



Bonjour Michel,


Face à cette histoire réelle, comme à tant d'autres tragédies où tant d'Hommes, de Femmes et d'Enfants ont été martyrisés, le silence, le mutisme, l'oubli, l'ignorance, la non recherche de la
Vérité même difficile à mettre au jour, seraient pour le coup, à mes yeux, un véritable crime !   


 



Gerard et LEUAGN 13/09/2010 14:30



Bonjour Michel,


je rejoins tout à fait Jean-Pierre car malheureusement c'est ainsi.


La version donnée quant aux responsables de ce drame est une version diplomatique....qui arrange beaucoup de monde et les vrais coupables ne seront sûrement jamais jugés (connus oui mais
condamnés non).


Ce n'est pas la première fois et ce ne sera pas la dernière.


Dès que l'on touche à des affaires de ce type on marche sur des braises et la France n'a pas le droit en tant qu'Etat de faire de l'ingérence dans les affaires intérieures d'un autre pays quel
qu'il soit d'une part et d'autre part il y a parfois des affaires comme celle-ci  dont il est préférable de ne pas parler et encore moins de rendre publique au nom de la raison d'état.


Je ne peux pas t'en dire d'avantage dans ce commentaire mais je pense que tu peux comprendre.


Un juge français suit ce dossier c'st vrai mais il n'aboutira à rien car il n'a aucun pouvoir et de toutes façons il ne peut rien faire (il a au dessus de lui la Chancellerie qui l'en empêchera).


Cordialement


Gérard



Michel 13/09/2010 23:08



Bonjour,


J'ai bien compris et il vaut sans doute mieux ne pas s'étendre sur ce sujet. Je répéterai simplement ce que j'ai déjà écrit. Ces hommes vivaient au milieu de la population, les soignaient
gratuitement et ne voulaient que la Paix. Ils cohabitaient depuis  des années en toute quiétude. Cependant, lorsque la guerre et / ou le terrorisme arrive dans un pays, c'est une tragédie
pour tous. ....


Ce film a le mérite d'exister. Je pense que c'est un bel hommage pour ces trappistes.


Merci pour commentaire sur lequel comme tus dis "On marche sur des braises" !


Bonne journée à LEUAGN et à toi.


Cordialement,


Michel


 



Jean-Marc 13/09/2010 12:26



Bonjour Michel,


On ne peut que conseiller au plus grand nombre d'aller voir ce très beau film de Xavier BEAUVOIS, primé à Cannes, et de ne pas s'endormir, même si, effectivement, les tenants et les aboutissants
de cette histoire tragique sont bien obscurs!


Bises. Jean-Marc.



Michel 13/09/2010 22:58



Je suis heureux que - comme moi - tu trouves ce film bouleversant !


Nous ne connaitrons sans doute jamais le pourquoi de ces crimes. Tout cela nous dépasse évidemment. Raison d'Etat.... Mais ces hommes oeuvraient pour la PAIX !....


Bises.


Michel


 


 



JPSIAM 13/09/2010 03:09



Bonjour Michel,


Tu abordes un sujet épineux qui rentre dans le cas des secrets d’état et dont le dossier ne pourra commencer à être connu que dans un minimum de
30ans.


Les véritables assassins ne sont sans doute pas ceux que l’on pense mais dans le cadre de la diplomatie on couvre les faits. Nous parlerons de
ce sujet de vive voix.


Il faut bien comprendre qu’au nom de la raison d’état la vie d’un être humain n’a peu d’importance!


 La France n’est pas toujours cohérente dans ses actions et surtout dans la rivalité entre ses différents services officiels ou parallèles. Je ne m’étends pas
plus sur ce sujet. Jean-Pierre



Michel 13/09/2010 22:52



Bonjour Jean Pierre,


Oui, je sais que ce qui s'est passé est très complexe. J'ai lu quelques articles dans la presse à ce sujet. Le film que je suis allé voir m'a ému, et c'est cela que j'ai voulu exprimer.


Merci pour ton commentaire


Bonne journée


Michel



Articles récents

Hébergé par Overblog