Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thailande-Autrefois-Traditions

Les singes de la sagesse sont un symbole représenté par trois singes, dont chacun se couvre une partie différente du visage avec les mains  le premier les yeux, le deuxième les oreilles et le troisième la bouche. Ils forment une sorte de maxime picturale : « Ne rien voir de mal, ne rien entendre de mal, ne rien dire de mal ». À celui qui suit cette maxime, il n'arrivera que du bien.

Une des plus anciennes représentations connues de ces trois singes se trouve au Nikkō Tōshō-gu, l'un des Sanctuaires et temples de Nikkō au Japon. Elle est attribuée au sculpteur Hidari Jingoro (1594-1634).

 

Les singes de la Sagesse

 

En japonais, les trois singes sont appelés Mizaru (見猿) pour l'aveugle, Kikazaru (聞か猿) pour le sourd, et Iwazaru(言わ猿) pour le muet. Ces trois noms signifient littéralement : « Ne vois pas », « N'entends pas », « Ne parle pas ». Plus précisément, leurs noms signifient « je ne dis pas ce qu'il ne faut pas dire », « je ne vois pas ce qu'il ne faut pas voir », et enfin « je n'entends pas ce qu'il ne faut pas entendre », car selon le principe de la secte originelle, si l'on respecte ces trois conditions, le mal nous épargnera. Ils constituent aussi un jeu de mots sur zaru (forme verbale négative) et saru (singe).

Ils sont venus de Chine et ont été introduits par un moine bouddhiste de la secte Tendai vers le VIIIs siècle. Ils étaient à l'origine associés à la divinité Vadjra.

Cette maxime fut notamment prise pour devise par Gandhi, qui gardait toujours avec lui une petite sculpture de ces trois singes.

D'autres interprétations sont également connues ou possibles :

  • Il y a ceux qui voient des choses et en parlent, mais n'écoutent pas ce que l'on leur dit…
  • Il y a ceux qui ne voient rien, écoutent les autres et en parlent…
  • Il y a ceux qui entendent et voient des choses, mais n'en parlent pas…

Dans la philosophie orientale, la figure du Ying/Yang invite à trouver une chose et son contraire dans un même cadre. Ces trois singes peuvent aussi métaphoriquement évoquer le contraire de ce qu'on leur fait habituellement dire, et notamment trois comportements d'autocensure pouvant traduire une forme d'irresponsabilité ou de lâcheté :

  • Ne pas vouloir voir ce qui pourrait poser problème
  • Ne rien vouloir dire de ce qu'on sait pour ne pas prendre de risque
  • Ne pas vouloir entendre pour pouvoir faire « comme si on ne savait pas »

Sources "WIKIPIDIA"

Commenter cet article

reymond 22/06/2010 17:38



J’avais loupé ce post. Ca me ramène quelques 30 ans en arrière. En effet dans ces années
là, je suivais l’enseignement de l’autre école ésotérique du Bouddhisme Japonais : l’Ecole Shingon. Ce fut une époque ou j’ai reçu beaucoup d’ouvertures à travers les énergies qui régissent
cet univers, sans toujours mesurer leurs importances et la chasse que j’avais.  Et finalement cela m’a mené sur un chemin différent, parallèle, moins
ouvert sur l’univers en apparence. Mais l’acquis antérieur demeure et me laisse un grand recul d’analyse et de jugement.


Merci pour ce retour sur le passé



Michel 23/06/2010 23:33



Trente ans. Je crois me souvenir de cette époque !


Bonne journée


Michel


 



anne gaubert 04/02/2010 14:41


Je suis tout à fait d'accord sur la fin de l'article sur les trois singes.C'est un peu facile de se retrancher derrière la signification de base, il faut parfois avoir le courage de ne pas rester
dans sa bulle , de dire ce qu'on pense et de faire ce qu'on estime de voir faire .Anne


Michel 04/02/2010 16:02


Egalement d'accord, mais c'est tellement plus simple d'adopter les autres méthodes.
Pourtant avec un peu de délicatesse, on peut dire beaucoup de chose et être en paix avec sa pensée.
Je vous embrasse.
MICHEL 


Olivier & Noy 22/01/2010 19:23



Je pense que si tout le monde tenais cette ligne de conduite la vie serai bien plus simple.


Cordialement


Olivier & Noy



Michel 23/01/2010 03:37


OUI, mais le monde est ainsi fait. Quel dommage !
Merci pour vos commentaires
MICHEL


Articles récents

Hébergé par Overblog