Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Camillian

Cette année, pour Loy Krathong, j'étais à Camillian. Il s'agit d'une fête importante pour les Thaïlandais. Ils y mettent d'ailleurs beaucoup de ferveurs. 

A Camillian, la cérémonie débuta à partir de 18 heures, samedi 20 novembre 2010 (2553 en l’an Bouddhique), avec la pleine lune du 12ème mois.

Vers 16 heures, je quittais l’hôtel et 15 minutes plus tard environ, j'attendais à la station de bus, devant le Tesco Lotus à Sukumvit road.

Mon inquiétude grandit au fur et à mesure que le temps passait. Plusieurs bus s'arrêtaient, mais pas mon numéro  habituel / 57.  A 17 h 20, arrivait le numéro 25 de Bangkok vers Rayong. Avant de monter, je demandai la destination (sait-on jamais !).  Le caissier me répondit positivement.

Rien à redire sur ce véhicule, sinon qu’une vitre d’environ 1 m25 sur 1 mètre s'éclatait en multiples fissures. Pour la retenir, un autocollant d'une marque d'huile était scotché sur le point d'impact. Ma foi, malgré les secousses de la route, cela semblait résister. Ici, pas de Carglas mais on connait le système D.

A mon arrivée à Camillian ma montre indiquait 18 h 30.

004 Camillian

Réunis autour de belles tables rondes avec nappe, les convives montraient leur joie. Plats thaïlandais variés au menu, que l'on me signala gentiment chaque fois que le plat était « pet-pet », c'est à dire très épicé. Lors des concours des plus belles tenues, des danses, des chants... etc... les malades et le personnel hurlaient et sifflaient comme au concert afin de "supporter" leurs préférés(es). Musique, chants, accompagnèrent cette soirée.

036.Camillian 036.1

Les costumes et les décors furent tous exécutés par les malades et / ou  le personnel de Camillian. Un certificat et une petite somme d’argent  furent remis aux gagnants. Les premiers prix étaient également honorés  d'une écharpe en soie accrochée en travers de la poitrine (genre Miss France), et d'une couronne.

060.Camillian 060.1Petit à petit, les enfants commençaient à bouger, beaucoup de rires

et d’excitations  pour cette fête !... 


Pour moi, beaucoup d’émotions, en regardant ces visages, que, pour certains, je connais depuis quatre ans. Ces sourires ne me font pas oublier qu’ils sont porteurs de ce foutu virus. D’ailleurs, une fois la cérémonie terminée, j’eus un grand coup de cafard et quelques larmes aux bords des yeux, en me demandant une fois encore : Pourquoi ces enfants  doivent payer le prix fort ?...  Qu’ont-ils fait pour être si injustement « punis » ?... Pourquoi sont-ils si nombreux encore (ici en Asie) à naître avec ce cadeau ?...  Beaucoup de Pourquoi !  Je ne peux rien, sinon offrir un peu d’affection, un peu de temps et  ces questions restent sans réponses, comme toujours !

Le seul remède à ce problème du SIDA ne peut-être que la découverte d’un vaccin. Faudrait-il encore, s’il existait, que tous les pays aient la possibilité de l’obtenir !

En Thaïlande, comme en Indonésie, en Afrique, sans doute en Europe de l’Est, (J’en oublie certainement...) les mêmes douleurs.

A mon niveau, ici, je vois des vies fragilisées, des vies détruites, parce que certains soins ne sont pas au niveau des nôtres en France …..Actuellement, un enfant d'une dizaine d'années perd progressivement la vue comme d'autres avant lui et comme beaucoup d'adultes.

Je cite plus souvent les enfants, mais n'en oublie pas pour autant les adultes !

Pardon pour ce moment d’humeur, revenons à cette fête. 


Voir tous ces gens et ces enfants s’amusaient et rire comme si tout allait bien est une belle leçon de vie. Quel courage ! 


Après les résultats des concours, tous choisirent un Krathong qu'ils déposèrent en offrande sur l’eau du bassin, tout en murmurant une prière et formulant des voeux. Avant de remettre ces fleurs sur l’eau, une farandole fut organisée.

045.Camillian 045.1Quand vint mon tour de choisir un des ces beaux "Krathong" (sur cette table), une petite fille fit le choix pour moi et me prit la main pour me conduire au bassin. Elle n’avait pas plus de 7 ou 8 ans. En chemin, elle me fit comprendre qu’il fallait allumer la bougie et le bâton d’encens, ce qui fut fait. Peu après, je la perdis dans la foule…. Peut-être simplement qu'elle pensa que je devais savoir me débrouiller seul, maintenant, si près de bassin !...

073.Camillian 073.1Bousculade sympathique car les escaliers sont étroits

pour descendre au plus près de l’eau.

Au même moment,

un feu d’artifice explosait sous les applaudissements.

072.Camillian 072.1

Puis s’élèvèrent dans le ciel des gros ballons, chauffés comme une

Mini montgolfière aux cris joyeux de leurs expéditeurs.

Le ciel s’alluma de nombreux feux d’espoirs, sous une lune pleine et ronde.

079.Camillian 079.1

Les lumières des ballons devinrent toutes petites et disparurent.

 Cette soirée restera longtemps gravée dans ma mémoire.

  Le soir, je dormis sur place. Le lendemain dimanche, avant de les quitter, je répétais à chacun ma prochaine visite : Wan Suk (vendredi).

034.Camillian 034.1En sortant de Camillian, sans avoir encore traversé les deux voies de la route, j’entendis un klaxon strident. Un bus : "Je pensais: Quelle chance, parce que dimanche et plus particulièrement un jour de fête, ils sont moins nombreux".

_018.jpg

Avec de grands signes de bras, je courus et me retrouvais, surpris,  avec le même autobus que mercredi.  

Madame Trésorière  était toujours assise à la même place. Comme quoi, mes gâteaux n'ont peut-être pas été oubliés.

C’est bien la première fois que l’on me draguait en bus depuis l’autre côté de la route. Ils ont l’œil ces thaïlandais !

Je n’avais rien à offrir à ces dames du Bus ce jour là, car tout ce que je possèdais se trouvait au fond de mon cœur

   01.SIDA Logo

Aider CAMILLIAN

 

Cette vidéo (en Anglais) date un peu mais vaut la peine d'être vue.

 

 

 

Commenter cet article

lavoine 27/11/2010 21:53



toujours beaucoup d'émotions , merci pour ce beau reportage.


MAURICETTE



Michel 28/11/2010 16:35



Je vous remercie vivement pour vos visites.


MICHEL



TititeParisienne 25/11/2010 15:53



Bonjour Michel ; De belles traditions ; malgré la pauvreté ils savent s'amuser ... Un très beau reportage. Bonne journée, Véronique.



Michel 25/11/2010 22:34



Bonjour Véronique.


C'était une belle soirée et je suis heureux de l'avoir vécue.


Michel



anika 25/11/2010 12:12



c'est un super reportage, en Thailande c'est la maladie qui se répond très vite.


Toutes les gamines et gamins qui sont obligés de se vendre pour survivre en sont porteurs, et tous ces gros porcs qui profitent d'eux, sont encore plus coupables. Je crois que le problème est là,
mais à notre échelle, on ne peut pas faire grand chose, sinon ameuter l'opinion publique pour que cela cesse. Mais c'est une goutte d'eau dans l'océan.


Bravo pour ton dévouement, gros bisous à bientôt



Michel 25/11/2010 17:30



La misère conduit parfois à de terribles décisions.   L'homme est trop souvent un loup en chasse ! .... Les enfants, à Camillian, sont majoritairement nés porteurs du HIV parce que la maman
était malade. Petit espoir, on commence ici aussi à traiter la maman et le bébé pour que la situation ne soit plus - à chaque fois - dramatique.


Ce que tu dis existe un peu partout dans le monde, et cela n'est pas acceptable. Il faut espérer que toutes les gouttes d'eau finiront par former une grande rivière de purification.


Merci Anika - Bisous


Michel



Jean-Marc 25/11/2010 09:28



Bravo Michel pour ce partage de tes émotions. Tu emploies dans ton texte le mot ESPOIR. Je crois qu'en ce moment, c'est ce dont le monde entier a le plus besoin.


Et puis tu sais régler l'objectif de ton appareil photo non sur zoom, mais sur love. Merci.
Bises.



Michel 25/11/2010 17:16



Bonjour jean Marc,


Le monde entier a bien besoin d'espoir en effet. Comment te remercier pour ces si jolis mots.  Demain, pour ma visite, en voyant les maux de certains, je penserai LOVE. :)


MERCI du fond du coeur.


Bises - Michel



"jp" 25/11/2010 07:29



Une belle tradition et un reportage touchant



Michel 25/11/2010 17:11



Merci JP...


Ce sont des moments de sensibiltés et d'émotions intenses...


Michel



JPSIAM 25/11/2010 01:17



Ton reportage se passe de commentaires!  Ils aiment tous simplement la vie !


Seule réaction ! Quand éduquera-t-on les humains à l’utilisation du préservatif pour les hommes et à la contraception pour les
femmes.


Les religions ont toujours fait le malheur des peuples et dans ce cas présent leur action est criminelle, malgré la récente déclaration du Pape.
Jean-Pierre


 



Michel 25/11/2010 17:10



Oui  ils aiment la vie, et je les trouve très courageux.


Pour ceux qui arrivent trop tard à Camillian, il n'y a pas grand chose à faire sinon les accompagner. Pour ceux qui se soigne tôt, les médicaments leurs laissent de grandes espérances de vie
maintenant.


Ce qui me bouleverse, ce sont les séquelles irréversibles que je constate parfois. Et lorsque, en plus cela touche un enfant, c'est dur, très dur !


Merci pour tes visites Jean Pierre


Michel



Articles récents

Hébergé par Overblog