Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Çà m'énerve !

Mes amis et ma famille vont sourire car ce n’est pas un scoop. Ce n’est ni la première, hélas, ni la dernière fois sans doute. C’est en tout cas la première fois que je livre ces sentiments sur le net.

Vouloir rendre service, atténuer ou prendre en compte les soucis des autres n’est pas une sinécure ! Ce serait plutôt le contraire et bien décourageant, mais je n’en suis pas à mon coup d’essai.  Actuellement, ce sont les problèmes de copropriété…

Sans entrer dans trop de détails, parce qu’il y avait eu un incendie dans l'immeuble en août 2008, parce que le suivi et les travaux posaient divers problèmes entre les copropriétaires, le syndic et les entreprises, je me suis impliqué (encore une fois) et me trouve maintenant  (comme d’autres fois par le passé) au centre des ennuis et des soucis.

Il me faut avouer que cette charge commence à peser.  Malgré une certaine habitude, car je ne n’ai jamais pu "ne pas intervenir devant le malheur des autres. Ce doit-être une tare de naissance ou un défaut d’éducation !

Toujours est-il que me voila depuis début 2009, dans une nouvelle galère.

 

St MichelIl serait pourtant raisonnable de finir par comprendre que je ne suis que Michel [Non Michel terrassant le dragon] et que –comme tout le monde – je vieillis, doucement il est vrai, mais … je vieillis !

Coté positif, des travaux ont été réalisés.  D’autres se terminent. Un temps précieux, que je pourrais utiliser à bien d’autres choses intéressantes, est consacré à la copropriété lorsque je suis en France. J’espérais que ma bonne volonté et ma patience apporteraient quelques apaisements entre les copropriétaires. Malgré mes cheveux blancs, je reste bien naïf.

Je pressens que nous entrons dans une nouvelle période de sévères turbulences à l’approche de la clôture du dossier de l’assurance (incendie) et de la prochaine Assemblée Générale.

Pourrais-je supporter des coups comme autrefois ?  Pour qui ? – Pourquoi ?  Aujourd’hui, je dois dire ma profonde lassitude, devant les exigences des uns et l’incompréhension des autres !

Tous ces soucis, lorsqu’ils sont mis en regard du peu que je peux apporter à Camillian Social Center, auprès des malades, en Thaïlande, me donnent envie de tout envoyer promener ici pour donner plus à ceux qui en ont vraiment besoin.

A ceux qui, malgré leurs souffrances , d'un sourire vous offrent le plus grand des remerciements.

 

Commenter cet article

BIDAULT PASCAL + PASCALINE 18/03/2010 19:33


Je suis proche de vous par le dévouement, et par le respect des uns et des autres. Comme vous je donne souvant sans attendre un retour, et je pense que si plus de personne avaient cette mentalité
notre monde serait moins difficile.
Malheureusement, je pense que plus l'homme est gaté dans sa vie et plus il attend de recevoir...sans rien donner en retour.


Michel 18/03/2010 23:08


Merci pour ce commentaire et témoignage.
Vous avez raison, la société devient (est devenue) trés égoïste. Aujourd'hui, c'est chacun pour soi. Tout cela ne fabrique que la haine, la rancoeur... et le malheur.
Comme je suis en permanence entre la France qui a beaucoup ou qui a eu beaucoup (pas tous bien entendu) et la Thaïlande ou le peuple n'a pas grand chose (et les malades rien), je ne peux que faire
des comparaisons pas toujours à notre avantages en France.
Avec un tout petit peu de bonne volonté, la vie serait tellement plus simple et agréable.
Bien à vous,
Michel


Charline 17/03/2010 10:59


Oui Michel, Le bénévolat est sûrement une tare de naissance - je suis moi aussi tombée dedans quand j'étais petite - Mais n'est-ce pas aussi un besoin de reconnaissance,une raison d'être chaque
jour;  est-ce que ça ne cache pas un manque plus profond ?
Il est vrai qu'en France, on est très vite "utilisés" plus que reconnus volontaires - mais même si c'est quelquefois c'est décourageant, c'est quand même mieux que la passivité- Agir et
non subir -

Toutefois, ça me réjouit de lire que vous avez , vous la chance de recevoir de jolis sourires-  l'humanité existe encore -




Michel 17/03/2010 18:17


Bonjour Charline,
Merci pour votre sympathique commentaire.
Besoin de reconnaissance, sans doute. Raison d'être, surement, sinon à quoi sert la vie ?
Manque plus profond... Je ne sais... Sinon que ma vie a été assez bien (sinon bien) remplie  (Travail - Responsabilités - Aides et actions en tout genre pour mon entourage mais aussi
pour des inconnus ....) Cette réflexion réactive cependant ma mémoire et réveille des souvenirs....
Quoiqu'il en soit, j'ai toujours été de ceux qui agissent. Ce n'est pas mon genre de me lamenter passivement.  Il n'empêche que lorsque j'agis et que cela ne va pas bien, j'en parle (ou dans
le cas présent je l'écris) et de tout temps cette méthode m'a bien aidé ...
Après avoir partagé "mes soucis", parfois "mes colères"  par la voix, le papier ou le net, Je me sens beaucoup mieux.. et je rebondis ou ... un peu plus sptupide... je recommence.
Votre dernière formule me plait beaucoup et je vais la réutiliser : AGIR et non SUBIR
Merci pour avoir visité mon blog.. J'espère à un jour prochain peut-être.
Bien à vous,
Michel


Eglantine 16/03/2010 16:58


faire face..sur le fronton de l'école de l'air de salon de provence....je vais peut etre developper ça par un article


Michel 17/03/2010 09:43


Et.. tu as dejà réalisé cet article, sur lequel j'ai mis d'ailleurs un commentaire.
Bonne journée Eglantine et Bises.
Michel


MONVILLE-LANSQUET 16/03/2010 11:51


Mon bon Michel je crois que l'on ne se refait pas........mais avec ma petite expérience soit en tant que conseil syndical dans l'immeuble du 3éme ou en tant que menbre du conseil de quartier
également dans le 3éme quoique tu fasse ça ne sera jamais bien car tu ne peux pas satisfaire tout le monde, alors moi j'ai renoncé, certains pourront dire que je suis égoiste mais place au jeunes
comme ça ils comprendront peut etre..........grosses bises.
CRIS


Michel 16/03/2010 16:30


Non, difficile de changer sa nature!
Parfois, je me mettrais des giffles, mais cela ne dure jamais. Si le moral est dans les chaussettes (parfois), en général, il va bien (malgré des coups de colère)...
Si les solutions ne se profilent pas, je rendrai mon tablier (façon de parler) et je prendrai plus de temps pour ceux qui en ont vraiment besoin.
Mais ce qui est le plus rageant, c'est que je croyais (enfin j'espérais) avoir réussi à "pacifier" les relations, et en un instant je me suis rendu compte que rien n'a changé.
Donner du temps pour des résultats : OUI
Donner du temps en pure perte et s'en perdturber la vie : NON
Donc : A Suivre ....
Un grand - grand merci pour ta fidélité et tes commentaires.
Je t'embrasse.
Michel


JPSIAM 16/03/2010 10:41


Michel je vais te rappeler la devise de Guynemer >. Je pense qu il te faut revenir rapidement ici car les enfants t attendent. En France on a tout, ici non, nous
sommes avec toi. Bien sincerement  Jean-Pierre


Michel 16/03/2010 16:23


Je note la devise.
Et chaque jour qui passe me rapproche de mon prochain voyage en Thaïlande !
Je vais donc "FAIRE FACE" jusque là ....
Merci pour ce message sympathique.
Amicalement,
Michel


Eglantine 16/03/2010 09:21


Souris ! moi j'étais de l'autre coté de la barrière et payée...mais

sur de 23 ans dans l'immobilier j'en ai passé environ 20 environ à m'occuper de gestion de copropriétés....le travail était passionnant mais les assemblées de copropriétaires et les réunions de
conseils syndicaux...ont eu raison de mon tonus !!!!!

bises



Michel 16/03/2010 16:20


Et bien, cela n'a pas du être une partie de plaisir durant toutes ces années !
Pour moi, cela ne fait que la 3ème expérience de Conseil Syndical et je crois que cf'est la pire.
Je crois bien que cela ne va pas tarder à m'épuiser. Car, mal dormir la nuit alors que l'on est retiré des soucis du travail : (Gérer des équipes - Faire du chiffre d'affaires - Satisfaire les
clients) c'est recommencer "gratuitement" la vie ... d'avant !
Mais c'est aussi difficile de tout planter là.
Enfin, je vais bien trouver une solution un prochain jour. Heureusement qu'il y a à l'horizon le retour en Thaïlande (Si les chemises rouges ne cassent pas le pays) ...
Lorsque je n'ai pas le moral, je pense à ceux que je connais à Camillian, et d'un coup.. je me trouve bien heureux !... Moi !...
Merci pour ton message Eglantine.
Bises
Michel


Articles récents

Hébergé par Overblog