Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thailande-Autrefois-Traditions

Temple Pattaya Fles Or Enc

 

Temple : Wat Chaimongkol -  Pattaya

 Ces Bouddhas sont recouverts de feuilles d'Or.

Offrandes des bouddhistes.

(Un enfant colle une feuille sur un Bouddha dans le coin en bas à gauche).

 


Le 1er janvier, en soirée, un ami m’a téléphoné de Thaïlande pour me souhaiter une bonne année. Il m’a dit qu’il avait passé la journée dans un temple à Bangkok car cela serait bon pour lui. Comme beaucoup de Thaïlandais, il est bouddhiste et très pratiquant.


Je ne compris pas bien son explication et en effectuant des recherches, j’ai trouvé un article signé Olivier Languepin, expliquant le nouvel an et le bouddhisme en Thaïlande.


Voici un résumé de cette lecture :


Le Nouvel an international, lunaire chinois ou Thaïlandais est une période propice pour un nouveau chapitre dans le livre karmique. Cela offre une opportunité aux bouddhistes de Thaïlande pour «faire du mérite ».


L’accumulation de mérite est censée exercer une puissante influence sur la vie future et les renaissances futures. Cette idée est largement acceptée en Thaïlande : « Les bonnes actions mènent à de bons résultats ; les mauvaises actions à de mauvais résultats ».


Faire du mérite se pratique le plus souvent en effectuant une visite à un ou plusieurs temples. La visite se fera en présentant des offrandes au Bouddha. Les visiteurs peuvent arriver tôt le matin pour offrir de la nourriture aux moines résidents ou à n’importe quel moment de la journée et offrir l’aumône, sous forme de bougies, fleurs et encens allumés sur des autels situé dans le principal sanctuaire de Bouddha ou à la base d’un stupa.


Les dons en argent au temple peuvent également faire partie des offrandes rituelles, ou exécuter un travail bénévole dans le but de faire du mérite à la nouvelle année.


Les mérites ainsi gagnés peuvent également être transférés à des proches ou à d’autres personnes aimés, et peut être demandé officiellement au moment du don aux moines et aux monastères. Il reflète l’esprit thaïlandais de générosité et la fidélité à la famille.


Environ 95% de la population thaïlandaise pratique le bouddhisme theravada. La doctrine theravada insiste sur les trois aspects principaux de l’existence : la dukkha (satisfaction impossible), l’anicca (nature éphémère des choses) et l’anutta [1]  (non-substantialité de la réalité).


Parmi les plus de 400 temples que compte Bangkok, neuf sont considérés comme particulièrement sacrés par les bouddhistes.


Les neuf temples sont :


Wat Phra Si Rattanasasadaram (Wat Phra Kaeo – Temple du Bouddha d’émeraude)
Wat Phra Chetuphon Wimonmangkhalaram (Wat Pho)
Wat Arunratchawararam Ratchaworamahawihan (Wat Arun – Temple de l’Aube)
Wat Suthat Thepwararam Ratchaworamahawihan
Wat Saket Ratchaworamahawihan
Vihara Bowonniwet Wat
Ratchaworamahawihan Chanasongkhram Wat
Woramahawihan Rakhangkhositaram Wat
Woramahawihan Kanlayanamit Wat.



Sources Thailande.fr

:Lire l’article complet




[1] - Dans le Theravada, anutta est généralement traduit par absence d'un soi", "absence de ce qui est en soi", "absence d'une nature propre" et illustré par l'exemple de la charrette que l'on démonte pièce par pièce en étalant les pièces sur le sol. Toutes les pièces sont là mais la charrette n'existe pas. La charrette n'est pas la somme de ses composants. Aux personnes qui pensent que le corps est habité par un principe éternel immuable le Bouddha explique : "Il n'y a pas d'âme dans ce corps, car s'il y avait une âme elle aurait la possibilité de décider ou de choisir que ce corps soit ainsi ou qu'il ne soit pas ainsi."

 

Temple Pattaya enc

Wat Chaimongkol -  Pattaya

 

Voir d'autres photos du Temple ci-dessus

Commenter cet article

TititeParisienne 03/01/2011 17:48



Bonsoir Michel ; J'aime savoir les coutumes et traditions d'autres pays, moi qui ne voyage pas, c'est mon évasion à moi !


Passe une bonne soirée, gros bisous de Véronique.



Michel 04/01/2011 21:15



Bonsoir Véronique,


Heureux de partager mes découvertes....


Bonne soirée.  Bises.


Michel



"jp" 03/01/2011 08:09



Merci pour cet article et ses explications claires.
Les petits Bouddhas au pied de la grande statue sont sans aucun doute  très anciens.
Bonne journée sous les auspices des Bouddhas de Wat Chaimongkol



Michel 04/01/2011 21:14



Ces Bouddhas sont très vénérés et reçoivent beaucoup de petites feuilles d'or qui sont collées par les Bouddhistes.


Merci JP - Bonne soirée.


 



Articles récents

Hébergé par Overblog