Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Tags Graff et Collages

L'ancien bâtiment des douanes, à Pantin, solidement amarré le long du canal de l'Ourcq, est un vaisseau abandonné depuis plus de dix ans. Sa stature (120 m de long et plus de 30 m de haut) en fait l'un des édifices les plus emblématiques du département. A partir de l'année prochaine, il sera entièrement réhabilité pour accueillir une filiale du groupe de publicité Euro RSCG.

 

DSC00832.JPG

 

 

 

 

DSC00817.JPG

 

Avant les travaux, le directeur du comité du tourisme, Daniel Orantin, a donc eu l'idée d'en faire le support d'une œuvre éphémère.

« En 2011, nous avions fait appel à trois graffeurs, Popof, Da Cruz et Marco, afin qu'ils décorent chaque arrêt de la navette sur le canal, raconte-t-il. On a été ravis du résultat et on s'est dit qu'ils pourraient s'attaquer à bien plus gros. » Et ça tombait bien puisque les trois artistes cherchaient à réaliser une œuvre monumentale. Durant tous les week-ends de l'été, ils ont donc entrepris de redécorer le bâtiment. Ils ont fini hier. 

smallcanalbuildingTETRIS8« On voulait un mur et on a eu tout un bâtiment, plaisante Popof, bombe à la main, en train de finir le dessin d'un vinyle de 30 m de diamètre. C'est un super défi et on est vraiment contents de ce qu'on a réalisé. » La plus grande difficulté est le peu de recul qu'ont eu les artistes par rapport au mur sur lequel ils ont dessiné. Notamment lorsqu'ils étaient sur les coursives extérieures, qui ne dépassent pas les 2 m de largeur. « J'ai envoyé ma femme de l'autre côté du canal à plusieurs reprises pour qu'elle prenne une photo et me montre notre travail au fur et à mesure », poursuit l'artiste. Autre intérêt de l'opération : la complicité avec le public. « On a peint tous les samedis et dimanches et, à chaque passage de bateau sur le canal, les gens nous saluaient, c'était vraiment une ambiance sympa », souligne-t-il. De la coursive du 2e étage, il aperçoit alors plusieurs badauds en train de prendre le bâtiment en photo. « Ça aussi, c'est vraiment gratifiant, insiste-t-il. Une occasion pareille, ça ne se présente qu'une fois. »

Sources "Le Parisien"
Publié le 27.08.2012

 

Voir ce qu'était ce bâtiment après le travail des 3 graffeurs

Cliquer ICI

 


Le voici aujourd'hui en  août 2013.

 

DSC00811.JPG

 

DSC00812.JPG

 

DSC00815.JPG

 

DSC00818.JPG

 

DSC00822.JPG

 

DSC00826.JPG

 

DSC00831.JPG

 

DSC00809.JPG

 

DSC00816.JPG

 

DSC00808.JPG

 

DSC00797.JPG

 

DSC00799.JPG

 

DSC00802.JPG

 

DSC00834.JPG

 

DSC00798.JPG

Photos- Michel Bonnefoy / 4 août 2013. 

Commenter cet article

Jean-Marc 29/08/2013 00:46


Rien ne se perd à Pantin, ni les grands moulins, ni le bâtiment des douanes... tant mieux, si le chef douanier ne prend pas la farine pour du bicarbonate (Tonton, pourquoi tu tousses?)

Michel 31/08/2013 22:36



(Tonton, pourquoi tu tousses) - En ce temps là, il fallait passer par New-York pour avoir le 22 à Asnières !!!  Aujourd'hui on passe également par l'Amérique pour d'autres motifs...



eglantine lilas 16/08/2013 15:11


 c'est coloré !!! au moins ils ont pu s'exprimer librement 


bises

Michel 24/08/2013 05:48



Pour une expression libre, c'est une expression libre  



Loqman 15/08/2013 18:28


Il reste encore de la surface à peindre.


On s'y met quand ?

Michel 24/08/2013 05:47



J'ai usé tous mes pinceaux.


On pourrait pas essayer le rouleau... Dimanche ?



Articles récents

Hébergé par Overblog