Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Les choses de la vie

Quelques photos floutées

Images d’une pensée altérée

Puis…

Clichés presque normaux

Espoirs… tout redevient beau

Hélas…

Hélas, car rien ne dure

Comme les photos floutées

La mémoire a des fêlures

Le présent tue le passé

Ces pensées m’accompagnent

En regardant le paysage défiler

Depuis ce train dans la campagne

Vers Dieppe, où je vais visiter

Un vieil ami hospitalisé.

Michel.          

En train vers Dieppe DSC06336


En train vers Dieppe


En train vers Dieppe DSC06325


En train vers Dieppe DSC06330


En train vers Dieppe DSC06331


En train vers Dieppe DSC06332


En train vers Dieppe DSC06333


En train vers Dieppe DSC06335


En train vers Dieppe DSC06337


En train vers Dieppe DSC06338


En train vers Dieppe DSC06339


En train vers Dieppe DSC06341


En train vers Dieppe DSC06342


En train vers Dieppe DSC06345


En train vers Dieppe DSC06346


En train vers Dieppe DSC06347


En train vers Dieppe DSC06348


En train vers Dieppe DSC06351

Vous avez certainement compris qu'avec cette métaphore, je veux parler de la mémoire défaillante. J'ai rendu visite à un vieux monsieur hospitalisé à Dieppe. Comme ces photos floutées, ses souvenirs ne sont plus très nets, pour certain, déjà, totalement oubliés... 

 

 

 


Commenter cet article

angelyz 19/11/2011 10:54


va savoir pourquoi, je sens de la tristesse....

Michel 20/11/2011 10:42



Oui, beaucoup de tristesse... et du dépit de ne pouvoir agir ! Mais c'est ainsi.


Merci pour ce message


Michel



myrtille 18/11/2011 01:31



jolies photos ..


'le présent tue le passé' ... souvent c'est le passé qui tue le présent ....



Michel 20/11/2011 10:38



C'est un drame lorsque la mémoire s'en va.... Mais  nous ne pouvons qu'accompagner .. au mieux....


 



natacha 17/11/2011 17:25



Bonsoir Michel, à travers ces vitres voilées n'y voyons-nous pas l'automne de notre propre vie ! Aujourd'hui dans ce train aux paysages qui défilent je vois la vie comme un sablier dont les
grains de sable se vident inéluctablement, inexorablement ... PARDON pour cette nostalgie mais une pensée pour votre vieil ami.      


Bonne soirée à vous Michel 



Michel 17/11/2011 22:50



Il s'agit bien, en effet, de l'automne de la vie. C'est une judicieuse remarque. Le temps passe si vite !.... Merci pour cette délicate pensée Natacha.


Bonne soirée.


Michel


PS - Je pars 10 jours en Auvergne et j'aurai certainement des difficultés à répondre aux commentaires durant cette période. J'ai cependant programmé un article tous les 2 jours.



Fançoise Rossignol 16/11/2011 02:30



Belles photos, beau texte comme toujours avec un brin de nostalgie!


Savourons encore nos capacités dans le monde actuel qui va trop vite dans tous les domaines.


Profitons du moment présent pour ouvrir grand notre coeur, et tous nos sens (vision, olfactif, gustatif et toucher) pour bien mémoriser ce qui nous est cher!


 


Merci pour tous ces beaux partages qui me ramène à mon pays d'origine, alors que je suis au pays du sourire.


Je t'embrasse Michel,


Françoise



Michel 16/11/2011 14:50



On n'apprécie jamais assez.... Oui profitons du moment présent...


Merci Françoise



Laurent 15/11/2011 19:11



Et en contre-pied des souvenirs "floutés" une charmante publicité Thaïlandaise sur le futur :


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=aOZMeKlhfRI


Merci Michel pour ton blog.


Laurent. 



Michel 16/11/2011 14:49



Merci pour ta visite


Michel



Jean-Marc 15/11/2011 14:27



Bonjour mon cher Michel,


Ces photos, tes vers, la musique que tu as choisie, les circonstances de ton voyage, tout incline à une nostalgie, à un spleen en parfait accord avec la mélancolie de ce temps gris de novembre...
mais ne voyons que les couleurs, dans leur fadeur d'automne certes, ne voyons que ces pâles couleurs de tes photos qui, en se ravivant dans quelques mois, rechargeront d'espoir notre regard sur
ce qui nous entoure. Et si la mémoire immédiate fait défaut, qu'au moins celle qui ramène loin en arrière renvoie à des souvenirs empreints de la lumière d'alors.


Bises.



Michel 15/11/2011 16:36



Bonjour Jean-Marc,


Tu as raison pour la mémoire d'autrefois. C'est en effet, ce que l'on peut souhaiter...la période actuelle est celle des questions, du pourquoi... Une période difficile et sans doute terrorisante
pour le malade me semble t-il... Il n'y a pas grand chose à faire à notre niveau !


Merci pour ta gentillesse  - Bises - Michel



TititeParisienne 15/11/2011 13:05



Bonjour Michel,


Oui la mémoire se brouille parfois ... 


Bonne journée, bises, Véronique.



Michel 15/11/2011 16:33



Merci pour ta visite Véronique


Bises - Michel



Articles récents

Hébergé par Overblog