Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Thaïlande-Aujourd'hui

PARIS - RER B – Un peu moins de 9 heures, lundi matin 3 mai 2010.

 

Le trajet parait bien long à une dame qui a oublié de descendre Gare du Nord. Après avoir dépassé la station La plaine St Denis (Stade de France), cette dame téléphone à son travail pour prévenir de sa mésaventure. Elle se tourne vers moi et me demande si ce train s’arrête à la station suivante. Hélas, je crois bien que ce RER est direct de la Gare du Nord à Roissy Charles de Gaulle 1. Devant son désarroi, je lui indique que, peut-être, il stoppera à Aulnay sous bois. Me voici maintenant partie prenante de son « drame », nous regardons chaque traversée de station puis le tableau au dessus de la porte pour nous situer…. Mais le RER ne s’arrête pas à Aulnay. C’est fini, la passagère est désappointée. Il lui faut maintenant attendre Roissy 1 où je là laisse passer devant moi en lui souhaitant une meilleure journée. Elle monte en courant l’escalier mécanique et quelques instants plus tard redescend sur l’autre quai pour repartir vers Paris. Elle regarde sa montre et secoue la tête, très mécontente de son inattention. J’espère pour elle qu’elle n’aura pas – en plus - un contrôle car, son ticket ne comprend pas un aller-retour à Roissy, ou à tout le moins que les contrôleurs seront magnanimes !

Je me dirige vers la navette sur rail reliant les aéroports des terminaux 1 – 2 et 3 ainsi que les parkings. Ceci existe depuis quelques années. C’est pratique et rapide !

 

Aéroport Roissy Charles de Gaulle 1

Mes trois voyages annuels sur la Thaï Airways ne me donnent plus droit à la carte fidélité Gold. Celle-ci, permettait (entre autre) de ne pas faire la queue pour enregistrer. Ma carte actuelle,Silver, me donne droit à des miles mais pas au "coupe-file". Quelques dizaines de personnes sont devant moi, ce qui ne me prend pas trop de temps pour arriver au comptoir, d’autant que je fais très vite connaissance et bavarde avec un Jeune homme Vietnamien regagnant son pays. Il est venu avec un groupe pour visiter Paris. Ils sont restés huit jours. Bien sur, il me demande si je connais Saïgon. Oui lui dis-je, mais il y a longtemps, peut-être quinze ans. Il faut revenir, il y a beaucoup de changement m’informe t-il en anglais.

 

Peu de monde dans l’aéroport, cela semble bizarre, ce n’est pas la cohue habituelle. Après un rapide passage chez le marchand de journaux, je vais directement en salle d’embarquement. La douane est quasiment vide. Je ne passe pas par le portillon automatique d’enregistrement et attend très peu de temps avant d’arriver devant le douanier qui me lance un tonitruant :

- Bonjour Monsieur, comment allez vous ce matin.  

Ce à quoi je réponds

- mais très bien et vous –même ?...

Il sourit, moi aussi.

Lors de mon voyage en septembre 2009, un autre douanier m’avait demandé … (Voir Au revoir Paris - Bonjour la Thaïlande). Décidément, la nouvelle génération des douaniers est bien sympathique. C’est bien, j’ai si souvent des coups de colères, qu’il faut signaler aussi les moments d’amabilités !

Avant d’entrée dans la salle d’embarquement, sévère contrôle des bagages à main et des personnes. Il faut enlever veste, ceinture, chaussures (pas les chaussettes) sortir l’ordinateur de sa sacoche, mettre bagages et passeport dans plusieurs bacs qui glissent dans le sas de « radiographie ».

Je passe sous le portique et… bip ... bip … sonnerie. Retour arrière :

- Qu’avez-vous dans vos poches ? 

- Une enveloppe

- Mettez là dans ce bac, la montre aussi, oui.

En avant sous le portique, aucun déclenchement sonore. Ouf !!!!  En récupérant tous mes effets, j’avance et termine mon habillement dans la salle. Pendant cette opération, mentalement je vérifie si je n’ai rien oublié dans un bac …

DSC00064

Petit à petit, la salle va se remplir, pendant que l'avion est préparé pour le voyage.

DSC00065

Quelques informations individuelles sont annoncées pour des modifications de places. Généralement, il y a toujours quelques passagers dont le nom n’a pas été indiqué qui se présentent au comptoir car ils voudraient bien obtenir un changement de siège, un surclassement...etc....

La jeune femme répond invariablement:

- Non Monsieur je ne vous ai pas appelé, c’était une annonce nominative. 

- Mais Mademoiselle…

- Non Monsieur s’il vous plait, vous gênez les autres passagers.

Je suis des yeux Monsieur qui rejoint Madame. Ils murmurent et jettent des yeux méchants vers le comptoir. Ils veulent déjà resquiller… Le voyage commence mal pour eux.....Ils ronchonnent....

 

>>> Demain, la suite de l'histoire .....et quelques photos du voyage ....

Commenter cet article

PEGGY 07/05/2010 16:15



Hello!!!!


Ravie de voir que tu es bien arrivé malgré quelques petites contrariétées :-)


Vivement demain pour la suite des aventures!!


Et tiens j'ai une idée de reportage pour toi !! Quand on étudie une langue étrangère il y a un domaine très drôle à explorer, à savoir les expressions. Exemple: en fçais on dit "il pleut des
cordes" en anglais l'équivalent se traduirait par "il pleut des chats et des chiens" et en Thailandais, on dit quoi? Je suis sûre qu'une "enquête" sur les expressions quelles qu'elles soient
serait pleine de surprises et de poésie!!! Mais voilà que je te donne du travail supplémentaire, toi qui n'en a déjà pas assez!!!!...:-). Allez Gros bisous et à très bientôt de te lire!!!


Peggy.



Michel 07/05/2010 18:16



Merci pour ton commentaire PEGGY.


Je vais chercher... mais je me demande ce qui va en ressortir / Il va falloir déjà  expliquer la formule "Il pleut des cordes".. En tout cas, c'est amusant... A suivre dés que j'aurai trouvé
quelque chose.... réponse suit...


Grosses bises à tous les 4.


Michel



reymond 07/05/2010 14:12



vivement la suite des aventures des tes "RONCHONNONS"..


jp



Michel 07/05/2010 18:19



Malheureusement, j'ai perdu les "Ronchons" à l'embarquement. Mais je pense que la deuxième partie du voyage te permettra de t'imaginer à ma place.... avec quelques photos bien moins originales
que les tiennes... (prises avec le petit appareil, pour une meilleure discrétion)


J'espère que tu vas bien...


Bises


Michel



alain 07/05/2010 10:54



Roissy 1 undigne de la France. La dernière fois que h'y suis passé : des agents de securité qui se prennaient pour le GIGN. j'étais mal pour les Etrangers


Cordialement


Alain



Michel 07/05/2010 18:23



Parfois, tout se passe bien et d'autres fois c'est en effet décevant. Pour ma part, je "ronchonnais" souvent (moi aussi !!)  avant les récents travaux. Il me semble que
cela va mieux côté propreté et locaux, en tout cas pour ce qui est visible des passagers.


Par contre, les comportements de certains ne sont ps toujours au niveau d'un GRAND AEROPORT. .....   Merci pour ton commentaire.



Natacha 07/05/2010 08:04



Bonjour Michel, je ne sais pas comment les enfants de Camillian vous appellent ! Pouvoir dire ces deux mots magiques "papa - maman" le plus longtemps possible et être aimés d'eux est le plus
cadeau qui peut nous arriver dans la vie ! Belles retrouvailles alors ! Natacha 



Michel 07/05/2010 18:31



Bonjour Natacha.


En général, les Thaïlandais (enfants comme certains adultes plus jeunes que moi) appelle facilement PAPA. Pour ma part, la première fois que cela m'est arrivé je n'avais pas beaucoup plus de 40
ans (il y a longtemps)...mais j'étais déjà bien "blanchi" par le temps.


J'étais un peu surpris - presque vexé (pas trop!) - jusqu'à ce que je comprenne que c'était une façon de marquer du respect.


Maintenant, cela ne me surprend plus, sauf parfois, lorsque ce sont des gens presque aussi âgé que moi !!!


Les enfants peuvent dire également PAA, ce qui veut dire PAPA...


Les retrouvailles seront la semaine prochaine.


Bonne Journée à vous Natacha.


Michel



JPSIAM 07/05/2010 06:01



Le principal c’est que tu sois bien arrivé à  bon port. Car ici je pense que les enfants de
CAMILLIAN  t attendent avec impatience ! Tu es un peu le Père Noel pour eux ! Jean-Pierre



Articles récents

Hébergé par Overblog