Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Publié le par Michel
Publié dans : #Histoire d'un jour, #Thaïlande-Aujourd'hui

Thaïlande aujourd'hui.

Histoire d'un jour.

Thaïlande, septembre 2009.

Voici plusieurs jours qu’il me faut aller chez Office-dépôt pour acheter des cartouches d’encre pour mon imprimante. Cela devient urgent, deux recharges sont totalement vides. Enfin, hier, après la plage, je me rends chez le papetier. Au passage, vous remarquerez que nous retrouvons - ici en Asie - les mêmes magasins qu’en Europe. Mondialisation oblige !

Bref, taxi moto, direction ce fournisseur, situé à côté d’une grande surface. Je sais par ailleurs, qu’une banque est installée  à proximité. Je vais pouvoir retirer de l’argent. D’un pas décidé, pensant à mille choses sauf à ce que je fais sur le moment, je rentre à vive allure dans le centre, et file droit vers le distributeur automatique.

Après avoir introduit ma carte visa, je suis un peu surpris car il ne m’est pas demandé mon code. Ma foi, peut-être ont-ils modifié ces machines durant ma longue absence (7 mois). On me le demandera sans doute plus loin. Je tape sur la touche correspondant au montant souhaité….. Toujours pas de code !  Alors là, il y aurait comme un problème…et je m’énerve. Chaque fois que je tape sur la touche pour obtenir un écran inscrit en anglais, celui-ci apparaît et se remet illico en Thaïlandais. Cette machine récalcitrante veut vraiment me stresser car, peu après, l’écran devient blanc, comme un ordinateur fatigué. Un écran blanc, comme moi, délicate attention, mais sincèrement, je préfèrerais des informations…en anglais. J’attends encore un peu, un temps qui me parait une éternité, et finit par appuyer sur la touche « Cancel ». Un message en Anglais, cette fois – merci - m’indique que mon opération est annulée. La carte ressort.

Je n’ai pas d’argent. Qu’à cela ne tienne, il y a d’autres distributeurs à l’extérieur. Je n’ose pas vous dire que je me dirige vers le premier disponible, sans regarder vraiment si celui-ci correspond bien à l’opération que je veux réaliser, et je recommence toutes les manipulations décrites précédemment. Petite nuance tout de même, je dois fournir mon code de carte bleue. Voila qui est rassurant, je vais avoir des sous …..

Que croyez-vous qu’il arriva? …..
Petite attente …/… Ecran blanc …/… Retour à la langue Thaïlandaise.  
Je recule un peu, détaille cette machine capricieuse, cherche la sortie des billets ?
Il n'y a pas d'ouverture pour cela. Suis-je damné….je ne comprends pas ! ....
 L’écran est toujours blanc. Quelques instants encore, pour me rendre compte que j’essaie d’obtenir de l’argent avec une machine de dépôt, d’opération de balance  etc. (!) Du reste aucun pictogramme de carte visa n’est affiché !

Je tape encore plus rapidement sur la touche d’annulation. Ma carte, pour rien dans mon échec, est retirée rageusement de ce distributeur qui n’en est pas un. Un troisième essai n’est sans doute pas nécessaire aujourd’hui.

Au moment de régler mes achats avec cette carte bleue, ma tension grimpe un peu… Ouf ! C’est bon, transaction acceptée.

Ce matin, à Jomtien, une banque habituelle et son gentil distributeur me remet en trente secondes, sans écran blanc et avec le texte en anglais, l’argent souhaité.

Ce n’était pas mon jour hier, mes neurones auraient-elles pris un coup de chauffe sous un très beau et très chaud soleil.

 

Moralité : Laisser refroidir le « carafon » avant de  faire des choses sérieuses !

________
* Farang > signifie étranger / touriste en Thaïlande. 

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Thailande-Autrefois-Traditions

Thaïlande autrefois.

Quelques vieilles photos sur papier de novembre 1988, déplacements ou transports fluviaux en Thaïlande.

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--2-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--3-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--4-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--5-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--6-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--7-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--8-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--9-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--10-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--11-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements--12-.jpg

1988-Thailande-Transports-fluviaux---Deplacements.jpg

 

Déja publié en mai 2012

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Paris. Animations

Paris. Animation.

La Boudeuse est toujours à quai.
La Boudeuse est toujours à quai.
La Boudeuse est toujours à quai.
La Boudeuse est toujours à quai.
La Boudeuse est toujours à quai.
La Boudeuse est toujours à quai.

La Boudeuse était encore à Paris, sur les quais de Seine

Photos le 21 février 2016.

 

Voir mon précédent article :

CLIQUER ICI

 

 

 

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Histoire d'un jour, #Thaïlande-Les Gens

Thaïlande. Les Gens.

Histoire d'un jour.

Nous sommes en février 2009 et je quitte l’hôtel vers 10 heures pour me diriger vers la plage, qui n’est pas très loin. Comme tous les jours en cette saison, il fait beau.

A peine parcouru quelques centaines de mètres, dés le premier carrefour, après la  statue Hanuman, une voix criarde attire mon attention. Voila quelqu’un qui doit certainement avoir un problème, car la personne ne crie plus, elle hurle.

Bien entendu, ma curiosité l’emporte. Je stoppe ma marche et, comme plusieurs personnes, je me tourne vers l’endroit d’où proviennent ces hurlements.

Devant un bar à hôtesses, dans la rue, se trouvent une fille (environ 25 ans) et un touriste européen  ayant déjà largement dépassé la cinquantaine. Le monsieur est assis sur une mobylette, les pieds à terre pour se maintenir, les deux mains posées sur le guidon. Il est nu tête, sans casque. La jeune femme, toute de blanc vêtue, un short très court avec un tee-shirt ultra collant met en « valeur » une poitrine fort généreuse.

Pour l’instant, elle est généreuse en grossièretés cette dame en colère. Il est impossible de comprendre tout ce qu’elle dit, tant elle hurle (en Anglais) en avalant de rage la plus grande partie des mots. Mais je peux vous certifier qu’elle n’est pas contente du tout. Quel dommage que je n’ai pu réaliser une vraie vidéo, cela aurait été un sacré scoop !... A condition qu’elle ne me surprenne pas, ç’aurait été ma fête aussi.

Mais je m’égare, revenons donc  à ces deux personnages se donnant en spectacle dans la rue.

La jeune femme continue ses engueulades envers le farang (Farang en thaïlandais signifie touriste). Elle crie, elle hurle, elle en bafouille parfois de rage et le ton monte d’un cran à chaque fois qu’elle crie : "GO NOW" (Va maintenant) en montrant la route de Pattaya. Sa voix, peu gracieuse, très roque et forte indique un temps important passé dans les bars et boites de nuit avec une puissante sono obligeant à crier au lieu de parler normalement, ainsi qu’une longue habitude de tabac et d’alcool….

Notre Européen est impassible (Suisse peut-être !). Malgré la main qui s’agite, un doigt inquisiteur, doté d’un ongle fort long et dangereux, qui se rapproche de son visage, monsieur ne cille pas. Elle l’insulte, elle crie, elle hurle : Il ne dit RIEN. Elle répète plusieurs fois : "GO NOW" – Monsieur ne bouge toujours pas. Il semblerait que cet immobilisme énerve un peu plus la demoiselle qui s’agite, s’approche encore un peu plus de notre touriste et (j’en étais certain) ... PAF !.... une forte claque retentit ….

Le farang ne bouge toujours pas et ne pipe mot !

Le monologue continue de plus belle, maintenant la dame en pétard lui mime qu’elle va lui briser les c*** … Là, je vous laisse à votre imagination ! 

- Enfin, Madame, non, pas ici tout de même ! 

Monsieur ne dit toujours rien. La fille recule, s’en va vers un taxi moto qu’elle vient d’appeler, lorsqu’elle se retourne d’un bond, s’avance d’un pas autoritaire et lui flanque une paire de claques encore plus retentissantes que la gifle de tout à l’heure, accompagné d’un impératif : "GO NOW" !

Et bien, la journée commence bien pour le monsieur qui ne dit toujours rien, assis sur sa mobylette, pieds écartés posés sur le sol.

Enfin, lentement, très lentement, il démarre sa moto, passe une vitesse et lentement s’engage dans la circulation en direction de Pattaya.

La femme en colère s’assied en amazone sur le taxi moto et lui fait signe de suivre la même route.

Ils disparaissent de notre vue.

C’était une scène de vie magistrale, comme les claques.

Bon, moi, j'y vais maintenant... à la plage ! 

Michel

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Coup de Coeur

Paris. Boutiques.

Coup de coeur.

A Paris, c’est Noël toute l’année

Christmas, Noël, Navidad, Natal, Natale, Weihnachten…. Autant de mots qui expriment le rêve dans les langues du monde entier.Au cœur de Paris, la ville la plus visitée au monde, une boutique est installée :

 

CHRISTMAS A PARIS

7 rue de l’Odéon

75006  PARIS

 

www.christmas-a-paris.com 

L’univers de Noël est reconstitué.

 

Christmas A Paris Toute l'Année

 

Vous habitez à Paris, en banlieue, n’hésitez pas à vous rendre à Paris et visiter cette boutique exceptionnelle.

Vous habitez en province ou à l’étranger, profitez de votre passage à Paris pour vous rendre à Christmas à Paris.

Proche du carrefour de l’Odéon, à deux pas de la place Saint Michel, de Notre-Dame et de l’Eglise Saint Sulpice, un gros Père-Noël garde l’entrée de la boutique.

Dés votre entrée, vous découvrez un monde merveilleux autour de Noël, avec les boules, des crèches qui viennent du monde entier (Bolivie, Pérou, Madagascar, Pologne, Espagne…) ainsi que les traditionnels Santons de Provence.

Une suite de chalets au fond de la boutique met en présentation de nombreuses suspensions pour orner vos beaux sapins.

La musique de Noël vous transporte dans une ambiance féérique.Col Christmas 02

Des sapins sont pendus au plafond pour présenter différentes compositions sur divers thèmes de couleurs.

Pour amuser aussi bien les petits que les grands « Christmas-à-Paris » propose également de nombreuses boites à musiques.

L’originalité de cet endroit, c’est également les boules, les Pères, Mères-Noël et lutins personnalisés à la minute. Quoi de plus amusant que d’offrir un Père-Noël ou une boule avec le prénom de votre chérubin ou de vos amis….

Un peu plus loin, vous découvrez un espace dédié à Paris, avec des Tours Eiffel peintes, des Pères-Noël portants des Tours Eiffel, des boules avec les Monuments de Paris…

Une vraie caverne d’Ali Baba pour satisfaire tout le monde… boites à musiques, décorations de tables, de sapins, de crèches, bougies, bougeoirs, crackers, guirlandes….

 

Tout est là pour réussir la décoration de vos repas de Noël.

Tout le charme de Noël est présent et l’on s’y sent bien.

 

Vous revivrez vos souvenirs d’enfance…. 

 

Que du BONHEUR !

Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année
Christmas A Paris Toute l'Année

Voir les commentaires

Articles récents

Hébergé par Overblog