Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Articles avec #humour catégorie

Publié le par Michel
Publié dans : #Humour, #Vidéo

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Humour

Pourquoi dit-on qu'il y a un Embarras de voitures

quand il y en a trop,

et

Embarras d’argent

quand il n'y en a pas assez ?

*

Pourquoi parle-t-on des quatre coins de la Terre,

alors qu'elle est ronde ?

*

Quand un homme se meurt, on dit qu'il s'éteint ;

Quand il est mort, on l'appelle « feu » ?!

*

Pourquoi appelle-t-on« coup de grâce »

le coup qui tue ?

*

On remercie un employé

quand on n'est pas content de ses services.

*

Pourquoi dit-on d'un pauvre malheureux, ruiné

et qui n'a même plus un lit dans lequel se coucher, qu'il est dans de beaux draps ?

*

Comment distinguer le locataire du propriétaire

lorsque ces deux personnes vous disent à la fois :

« Je viens de louer un appartement » ?

*
Pourquoi un bruit transpire-t-il avant d'avoir couru ?

*

Pourquoi lave-t-on une injure

et

Essuie-t-on un affront ?

*

On passe souvent des nuits blanches

quand on a des idées noires.

*

Pourquoi, lorsqu'on veut avoir de l'argent devant soi,

faut-il en mettre de côté ?

*

Pourquoi,

lorsque vous ne partagez pas l'avis de quelqu'un,

dit-on que "les avis sont partagés " ?!

*

Et pour en terminer,

Réjouissons-nous que ce soient les meilleurs crus

qui donnent les plus fortes cuites !

*

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Humour

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Humour

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Humour

Lady Astor apostropha un jour Winston Churchill :
- Monsieur Churchill, vous êtes ivre !
Réplique de Churchill :
- Et vous, Madame, vous êtes laide... Mais moi, demain, je serai sobre.

Cindy Crawford à Amanda Lear lors d'un cocktail :
- Merci de m'avoir envoyé votre livre, je l'ai adoré. Mais dites-moi, qui vous l'a écrit ?
Réplique d'Amanda :
- Je suis ravie que vous ayez apprécié mon livre. Mais dites-moi, qui vous l'a lu ?

Le Prince de Conti était fort laid. Aussi sa femme le trompait sans vergogne. Un jour, en partant, il lui dit :
- Madame, je vous recommande de ne pas me tromper pendant mon absence.
Réplique de sa femme :
- Monsieur, vous pouvez partir tranquille : je n'ai envie de vous tromper que lorsque je vous vois

Churchill fit un jour la remarque suivante à son George Bernard Shaw (alors très maigre contrairement à ce premier de forte corpulence) :
- À vous voir, tout le monde pourrait penser que la famine règne en Angleterre
Réplique de Shaw :
- À vous voir, tout le monde pourrait penser que c'est vous qui en êtes la cause

Lors d'une visite du palais de Blenheim (maison ancestrale de la famille Churchill ), Lady Astor, l'icône féministe, se retrouva à discuter des droits des femmes avec Winston Churchill, qui n'était pas réputé pour son affection pour le sujet. Au sommet de leur désaccord, Lady Astor s'écria :
- Winston, Si j'étais votre épouse, je mettrais du poison dans votre verre !
Réplique du tac au tac de Churchill :
- Eh bien moi, Nancy, si j'étais votre mari, je le boirais !

Sacha Guitry et Yvonne Printemps, son épouse du moment, se promènent dans un cimetière.
- Lorsque vous serez là, on pourra écrire sur la pierre : Enfin froide... déclare galamment le spirituel Sacha.
- Et quand vous y serez, sur la vôtre on pourra écrire : Enfin raide !

Je ne sais plus quel animateur de télé pose cette question fondamentale à Michel Blanc :
- Être chauve, est-ce un handicap ?
- Je suis chauve, mais j'ai une queue de che
val !

Au Conservatoire national d'art dramatique, Louis Jouvet, professeur, à François Périer, jeune élève :
- Si Molière voit comment tu interprètes ton Don Juan, il doit se retourner dans sa tombe.
Et Périer de répliquer du même ton :
- Comme vous l'avez joué avant moi, ça le remettra en place.

Anna Tyskiewicz, future comtesse Potocka, cachait avec soin un strabisme divergent.
Mais Talleyrand, le plus célèbre pied-bot de l'Histoire, connaissait cette infirmité.
Un jour, elle s'avisa de lui
demander :
- Comment allez-vous, Prince ?
- Comme vous voyez, madame, répondit Talleyr
and.

Le maréchal va beaucoup vous manquer...dit-on à l'épouse du Maréchal de Boufflers après qu'il fut décédé.
- Peut-être. Mais au moins, je saurai où il passe ses nuits, réplique-t-elle.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog