Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Le billet de Michel

Observer - Photographier - Partager....

Articles avec #photos de france catégorie

Publié le par Michel
Publié dans : #Photos de France

Gorges du Verdon Rive Gauche (59)

La route continue en s’éloignant des Gorges, puis se rapproche à nouveau, à l’arrivée au tunnel du Fayet (tunnels taillés dans la roche, avec quelques ouvertures permettant la vue sur l’autre rive).

Gorges du Verdon Rive Gauche (60)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (62)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (63)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (64)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (65)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (66)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (70)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (71)On continue ensuite sur le pont de l’Artuby qui traverse les gorges du même nom. Ce pont dont la dénomination exacte est « pont de Chaulière » est long de 110 mètres. D’une seule arche, il domine l'Artuby  d’une hauteur de 180 mètres et a été construit entre 1938 et 1947. 

Gorges du Verdon Rive Gauche (72)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche Mescla (01)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche Mescla (03)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche Mescla (04)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche Mescla (12)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche Mescla (13)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche Mescla (14)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche Mescla (16)Photos : Michel BONNEFOY 3 avril 2013

 Texte extrait de  

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gorges_du_Verdon


Nous quittons ici les Gorges du Verdon pour revenir par Châteaudouble et Tourtour.

 

A SUIVRE...

Châteaudouble - Var

Tourtour - Var

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Photos de France

Gorges-du-Verdon-Rive-Gauche--01-.JPG

Nous nous contentons aujourd'hui de parcourir la rive gauche des gorges du Verdon ; en suivant la D957 jusqu’au pont de Galetas, nous tournons à gauche dans la direction d’Aiguines. Puis la D71 monte à flanc de coteau sur l'ubac du  Grand Margès (1 577 m), c’est-à-dire la rive gauche du Verdon, jusqu’au Col d'Illoire l’on bénéficie d’une vue splendide sur une partie de la rive droite du Canyon, 

Gorges-du-Verdon-Rive-Gauche--02-.JPG

 

Gorges-du-Verdon-Rive-Gauche--03-.JPG

 

Gorges-du-Verdon-Rive-Gauche--04-.JPG

 

Gorges-du-Verdon-Rive-Gauche--05-.JPG

 

Gorges-du-Verdon-Rive-Gauche--06-.JPG

Sur l’arrière, vue sur le lac artificiel de Sainte-Croix.

La route continue en lacets étroits ...

Nous pouvons néanmoins faire une halte de temps à autre

pour  partager avec vous ces vues grandioses.

Gorges-du-Verdon-Rive-Gauche--07-.JPG

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (09)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (12)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (13)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (14)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (15)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (19)

 

Gorges du Verdon Rive Gauche (29)

Photos : Michel BONNEFOY 3 avril 2013

 

Sources texte :  Wikipédia Gorges du Verdon.

   

A Suivre....

Les Gorges du Verdon.2

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Photos de France

En route pour un circuit dans les Gorges du Verdon. Alain conduit, Françoise commente et moi, pépère (c'est un nom à la mode), avec ma "boite à outils" j'ai pris place à l'arrière de la voiture. Notre objectif :  Rive gauche du Verdon. Il ne faut tout de même pas tout faire en une journée, occasion pour revenir prochainement et compléter la visite.

Premier arrêt AIGUINES, une petite ville sympathique, au bord du Lac de Sainte Croix à l'entrée des Gorges du Verdon. 

Aiguines (3)-copie-1

 

 

Aiguines (4)

 

 

Aiguines (5)

 

 

Aiguines (6)

 

 

Aiguines (7)

 

 

Aiguines (8)

 

 

Aiguines (9)

 

 

Aiguines (12)

 

 

Aiguines (17)

 

 

Aiguines (20)

 

 

267.JPG

Françoise & Alain.

Photos/ Michel Bonnefoy 3 avril 2013.

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Photos de France

L'abbaye du Thoronet est une abbaye cistercienne située sur la commune du Thoronet, dans le Var. Elle se cache parmi les chênes dans un site sauvage et isolé qui s'accorde bien avec la règle rigide de l'ordre de Cîteaux. Elle fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques

Elle doit probablement beaucoup à l’abbé Foulques, mort en 1231. D’abord troubadour, il est ensuite abbé du Thoronet avant d’être évêque de Toulouse. C'était un proche de saint Louis, protecteur de l’Ordre.

L'architecte Fernand Pouillon a imaginé, dans son roman Les Pierres sauvages, un récit de la construction de l'abbaye au XIIe siècle, sous la forme du journal du premier père prieur de l'abbaye.

Après que Le Corbusier a visité l’abbaye en 1953, Pouillon fait vivre, en 1964, la vision de son personnage, « le maître d'œuvre de l'abbaye ».

De la fondation au déclin de l'abbaye

La première communauté de moines, venu de l’Abbaye de Mazan, en Ardèche, s’installe, le 14 avril 1136, sur la commune de Tourtour, à Notre-Dame de Florielle, à une journée de marche au nord-ouest de l’actuel site du Thoronet. Cette première implantation a lieu grâce au don d’une partie des terres de la famille Castellane. Malgré d’autres dons importants en terrain, la nouvelle communauté installée à Notre-Dame de Florielle ne trouve pas les conditions idéales à son développement et décide alors de se déplacer sur une des terres qu’elle possédait déjà et qui lui avait été léguée par le catalan Raymond Bérenger, comte de Provence.

En 1160, l’abbaye du Thoronet est fondée, pour une communauté de vingt moines seulement, sans compter les frères laïc. Le Thoronet constitue la première présence cistercienne dans cette région.

L'abbaye ne tarde pas à connaître la prospérité, à la suite des nombreuses donations qui affluent, notamment de la part des seigneurs de Castellane. Jusqu'au milieu du XIIIe siècle, les donations permettent à l'abbaye d'organiser son économie autour de l'agriculture et de l'élevage. Au XIVe siècle, le Thoronet, comme bien d'autres abbayes cisterciennes, connaît peu à peu le déclin.

Les révoltes internes puis, plus tard, les guerres de religion entraînent la défection des moines de l'abbaye qui, en 1787, est rattachée à l'évêché de Digne-les-Bains. Pendant un siècle environ une vingtaine de moines y vécurent mais, à la Révolution, il ne restait plus que sept religieux dans un état voisin de la misère, puisque l'un deux écrit que « la maison est plus propre à servir d'écurie qu'à y loger. »

En 1791, la vente du monument comme bien national est annoncée. Vendue pour 132 700 francs, puis à nouveau délaissée, elle est rachetée par l'État en 1854. Grâce à l'intervention de Mérimée, elle échappe à la ruine. Depuis, les travaux de consolidation et de restauration se sont succédé.

L’abbaye du Thoronet a connu beaucoup de restaurations à partir du XIXe siècle, mais qui semblent être assez fidèles à la construction originelle.

Sources Wikipédia.

Note : En fin d'article, vous pourrez visualiser un diaporama avec les 53 photos réalisées sur le site de l'Abbaye du Thoronet le 5 avril 2013.

Abbaye-de-Thoronet_--5-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--7-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--9-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--12-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--19-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--21-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--24--copie-1.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--28-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--29-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--36-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--42-.JPG

Abbaye-de-Thoronet_--51-.JPG

  Photos : Michel Bonnefoy - 5 avril 2013

Voir les commentaires

Publié le par Michel
Publié dans : #Photos de France

Au sud-ouest de Cotignac s’élève le Mont Verdaille.

420

Sur cette colline fut bâtie , en 1519, la Chapelle Notre-Dame-de-Grâces.

428

Voici ce qu’en disent les anciens récits : « Le 10 août de l’an de grâce 1519, la Sainte Vierge apparut à un homme appelé Jean de la Beaume. Elle lui ordonna expressément d’aller dire aux gens du pays qu’ils se rendissent en procession sur ce lieu et qu’ils y bâtissent une église sous le nom de Notre-Dame-de-Grâces ». Nos pères y crurent. La procession eut lieu en septembre, le jour suivant celui de l’exaltation de la Saintre-Croix. L’Eglise fut bâtie et deux ans après, le Pape Léon X l’honora de nombreuses et riches indulgences, par la bulle du 27 mars 1521. (Exrait d'une documentation sur la ville de Cotignac).

417

 

422

 

423

 

425

 

En 1637, le Frère Fiacre a une soudaine révélation intérieure : pour que la reine ait un enfant, elle devait demander publiquement qu'on fasse en son nom trois neuvaine de prières, dont la première à Cotignac, à Notre-Dame-de-Grâces.

415Le 5 septembre 1638, Louis XIV naît. En 1638, Louis XIII consacre la France à la Vierge Marie, ce qui nous vaut un jour de fête le 15 août de chaque année. En 1660, Louis XIV, accompagné de sa mère, fait un pélerinage à Notre-Dame-de-Grâces.

418

 

Nous y étions, Alain et moi,  le 5 avril 2013, mais pour l'histoire,

cela n'a pas grande importance !...

430

Photos. 5 avril 2013.



Voir les commentaires

<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>

Articles récents

Hébergé par Overblog